FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin lustro.

Verbe Modifier

lustrer \lys.tʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Faire briller une chose en lui donnant du lustre.
    • Qu'il fût chez lui ou en voyage, par cinquante degrés à l'ombre ou par la pluie battante, Crosby restait le même, impeccable, le teint coloré, le poil blanc bien lustré, sans un grain de poussière sur ses vêtements... — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. VI, Gallimard, 1937)
    • La famille Kaufman était très fière, car elle venait d'acheter une Simca Aronde […]. Il fallait, rite quasi religieux, la laver régulièrement tous les dimanche matin : lessivage, rinçage, peau de chamois, puis la lustrer à la “nénette”. — (Henri Kaufman, Confidences en direct : les autres côtés du marketing direct, Éditions Vents d'Ouest, 1991)
  2. (Cuisine) Recouvrir un aliment de beurre clarifié, d’huile, de gelée, ou de nappage, à l’aide d’un pinceau, pour lui donner un aspect brillant.
    • On ajoute quelquefois, après le grillage, un peu de beurre pour lustrer les cossettes et leur donner l'aspect du café brûlé. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 131)
    • Lustrer à l’huile d’olive et assaisonner de sel et de poivre. — (journal 20 minutes, 16 février 2918, page 3, dans une recette de cuisine)

SynonymesModifier

Faire briller une chose en lui donnant du lustre :

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier