méliphage chanteur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIXe siècle) De méliphage et chanteur, cet oiseau étant parmi les premiers à chanter avant le lever du jour.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
méliphage chanteur méliphages chanteurs
\me.li.faʒ ʃɑ̃.tœʁ\
 
Un méliphage chanteur

méliphage chanteur \me.li.faʒ ʃɑ̃.tœʁ\ masculin

  1. (Ornithologie) Espèce de passereau endémique d’Australie, où il fréquente les zones arborées ouvertes, y compris les jardins urbains.
    • Les Méliphages chanteurs ont un menu mixte composé de nectar, d'invertébrés, de mollusques et de fruits. Dans la plupart des études, la part des invertébrés est bien supérieure à celle des matières végétales mais parfois la consommation de fruits peut être très importante. — (Daniel Le Dantec, Méliphage chanteur, oiseaux.net, 22 février 2016)
    • Les méliphages chanteurs sont des oiseaux monogames qui établissent leurs liens conjugaux pendant de très longues années. Ces oiseaux peuvent nicher à tous les mois de l'année, mais en fait près de 75% des pontes sont effectuées entre Août et Novembre. — (Solène Le Dantec, Méliphage chanteur, solene.ledantec.free.fr)

NotesModifier

  • En biologie, le genre, premier mot du nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. Par exemple : Homme moderne : Homo sapiens, famille : Hominidae. Quand ils utilisent des noms en français, ainsi que dans d’autres langues, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs à l’espèce (par exemple : les Hominidés, ou les hominidés).
    Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut signifier que l’on parle non pas d’individus, mais de l’espèce (au sens du couple genre-espèce), du genre seul, de la famille, de l’ordre, etc.

HyperonymesModifier

(simplifié)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier