méprendre

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De mé- et prendre.

Verbe Modifier

méprendre \me.pʁɑ̃dʁ\ pronominal 3e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se méprendre)

  1. Se tromper, prendre une personne ou une chose pour une autre.
    • Messieurs, aucun homme réfléchi n’a pu se méprendre sur la situation nouvelle qui est née, tant des réponses évasives de la Curie romaine que de la résolution prise par le Gouvernement. — (Emile Combes, Discours à Auxerre, 4 septembre 1904)
    • Il parle de la situation avec clairvoyance et ne se méprend pas au caractère de ma sœur. — (André Gide, La porte étroite, 1909, Le Livre de Poche, page 85)
    • Je ne me suis jamais mépris au jugement que j’ai porté de cet homme.
  2. (Quelquefois) (Figuré) Se dit à une personne qui semble s’oublier et manquer de respect.
    • À qui croyez-vous parler ? Vous vous méprenez.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier