FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIXe siècle) Mérion est un personnage de l’Iliade, héros crétois présenté comme un excellent archer. Cependant, peut-être faut-il rapprocher mérion de mérione, qui désigne un groupe de petits rongeurs véloces. En effet, les mérions sont aussi appelés en espagnol ratonas australianas[1] à cause de leur façon de courir pour éloigner un danger de leur nid. Le genre mérion a été constitué par Louis Jean Pierre Vieillot en 1816, soit cinq ans après le genre mérione.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
mérion mérions
\me.ʁjɔ̃\
 
Un couple de mérions (Malurus cyaneus).

mérion \me.ʁjɔ̃\ masculin

  1. (Ornithologie) Nom donné à de nombreuses espèces de petits passereaux de la tribu des Malurini, vivant en Australie, Indonésie, Papouasie et Nouvelle-Guinée, et presque toujours marquées par un fort dimorphisme sexuel.
    • Pour répondre à cette question, Robert Magrath, professeur du département de recherche en biologie de l'université, a basé son analyse sur des mérions superbes (oiseaux de la famille des Maluridae) en captivité. — (Louise Duclos, Murmure à l'oreille des oiseaux, sciencesetavenir.fr, 14 août 2015)
    • Les jeunes mérions utilisent donc un mot de passe appris de leur mère durant la couvaison pour s'identifier et obtenir à manger ! — (Laurent Brasier, Un mot de passe anticoucou, lemonde.fr, 13 décembre 2012)
    • Le mérion superbe fréquente les prairies aux broussailles clairsemées, les zones boisées et les forêts aux sous-bois denses. Cet oiseau a besoin d’un couvert épais et de buissons bas pour se cacher et s’abriter du danger. — (Nicole Bouglouan, Mérion superbe, oiseaux-birds.com)

NotesModifier

  • En biologie, le genre, premier mot du nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. Par exemple : Homme moderne : Homo sapiens, famille : Hominidae. Quand ils utilisent des noms en français, ainsi que dans d’autres langues, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs à l’espèce (par exemple : les Hominidés, ou les hominidés).
    Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut signifier que l’on parle non pas d’individus, mais de l’espèce (au sens du couple genre-espèce), du genre seul, de la famille, de l’ordre, etc.

DérivésModifier

HyperonymesModifier

(simplifié)

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • Maluridae sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier