mérion leucoptère

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1824) Forgé par Charles Henri Frédéric Dumont de Sainte-Croix et composé de mérion et de leucoptère, littéralement « mérion à ailes blanches ».

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
mérion leucoptère mérions leucoptères
\me.ʁjɔ̃ lø.kɔ.ptɛʁ\
 
Un mérion leucoptère mâle.

mérion leucoptère \me.ʁjɔ̃ lø.kɔ.ptɛʁ\ masculin

  1. (Ornithologie) Petit passereau insectivore endémique des régions sèches de l’Australie ; bien que de plumage très différent, cette espèce est très proche du mérion à dos rouge.
    • Les Mérions leucoptères fréquentent les broussailles basses dans les régions arides et semi-arides. Ils apprécient particulièrement les salicornes qu’on trouve dans les étendues salines et les chénopodes dont on peut apercevoir les feuilles en forme de pattes d’oie au printemps. — (Daniel Le Dantec, Mérion leucoptère, oiseaux.net, 10 mars 2016)
    • Les Mérions leucoptères se nourrissent d'insectes, en particulier de coléoptères. Ils apprécient aussi les araignées. Le menu est complété de matières végétales telles que les chénopodaciées (Rhagodia) , les euphorbes et les pourpriers potagers (portulaca). — (Solène Le Dantec, Mérion leucoptère, solene.ledantec.free.fr)
    • Les oiseaux de terre les plus remarquables sont divers traquets, parmi lesquels on trouve le traquet élégant; quelques philédons; des tourterelles à reflets métalliques; un moucherolle noir et blanc; de grosses corneilles toutes noires; une nouvelle espèce de mérion, que nous avons nommée mérion leucoptère. — (Frédéric de Lafresnaye, Voyage autour du monde, chez Pillet aîné, Paris, 1824)

NotesModifier

  • En biologie, le genre, premier mot du nom binominal et les autres noms scientifiques (en latin) prennent toujours une majuscule. Par exemple : Homme moderne : Homo sapiens, famille : Hominidae. Quand ils utilisent des noms en français, ainsi que dans d’autres langues, les naturalistes mettent fréquemment une majuscule aux noms de taxons supérieurs à l’espèce (par exemple : les Hominidés, ou les hominidés).
    Un nom vernaculaire ne prend pas de majuscule, mais on peut en mettre une quand on veut signifier que l’on parle non pas d’individus, mais de l’espèce (au sens du couple genre-espèce), du genre seul, de la famille, de l’ordre, etc.

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier