mésaventure

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du préfixe més- et de aventure.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
mésaventure mésaventures
\me.za.vɑ̃.tyʁ\

mésaventure \me.za.vɑ̃.tyʁ\ féminin

  1. Événement fâcheux.
    • Il conta sa mésaventure au mayeur qui, feignant d’y compatir, lui permit de choisir, à moitié prix, dans le troupeau, une bête toute parelle. — (Charles Deulin, Les Muscades de la Guerliche)
    • Un certain type de découvertes se présente avec une curieuse insistance dans les sciences biologiques : ces catastrophes de laboratoires qui ouvrent soudain la voie du salut, ces expériences gâchées grâce auxquelles, non sans perversité, se révèle la solution, parce que l'attention de l'expérimentateur a été brutalement attiré sur l'aspect inverse du problème. C'est ce que l'on pourrait appeler « découverte par mésaventure ». — (Arthur Koestler, Le Cri d'Archimède. L'art de la Découverte et la découverte de l'Art, Calman Lévy, 1965, p. 172.)
    • Autre leçon de cet échec balzacien : il ne suffit pas d'être célèbre pour avoir fût-ce un succès d'estime, au théâtre. Les mésaventures de personnalités tout-parisiennes l'ont prouvé encore récemment. C'est finalement assez moral, […]. — (Michèle Ressi, Écrire pour le théâtre, Éditions Eyrolles, 2008, p. 49)
    • Si Hostrup faisait marche arrière aujourd'hui, toutes les mésaventures qu'il avait subies pour faire plier Mørk n'auraient plus aucun sens et rimeraient tout au plus avec fiasco. Hostrup ne pouvait plus faire marche arrière. — (Anders Bodelsen, Mauvais Calcul, traduit du danois par Anne Renon, éd. Autrement, 2014)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier