Ouvrir le menu principal

métaphysico-théologo-cosmolo-nigologie

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Employé par Voltaire dans Candide.
Composé d’une succession plaisante de préfixes improbables correspondant à des branches de connaissances bien réelles (métaphysique, théologie, cosmologie) associés au mot inventé nigologie, pseudo-science dérivée de nigaud.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
métaphysico-théologo-cosmolo-nigologie métaphysico-théologo-cosmolo-nigologies
\me.ta.fi.zi.kɔ.te.ɔ.lɔ.ɡɔ.kɔs.mɔ.lɔ.ni.ɡɔ.lɔ.ʒi\

métaphysico-théologo-cosmolo-nigologie \me.ta.fi.zi.kɔ.te.ɔ.lɔ.ɡɔ.kɔs.mɔ.lɔ.ni.ɡɔ.lɔ.ʒi\ féminin

  1. Science fantaisiste enseignée par le personnage Pangloss dans le livre Candide de Voltaire
    • Dans le premier chapitre, on apprend que Pangloss, le précepteur du jeune Candide et de sa cousine Cunégonde, enseigne la métaphysico-théologo-cosmolo-nigologie, et, dès la fin du troisième chapitre, il apparaît « tout couvert de pustules, […] ». — (Voltaire : Candide ou l'Optimisme, notes & synthèses : Isabelle de Lisle, conseiller éditorial : Romain Lancrey-Javal, BiblioLycée/Hachette, 2002, page 5)
    • Voltaire donc, joue de deux armes majeures : l'ironie et la satire. D'où Pangloss, ce maître ès « métaphysico-théologo-cosmolonigologie », et qui prouvait « qu'il n'y a pas d'effet sans cause et dans le meilleur des mondes possibles ». — (Abdel Aziz Djabali, Candide ou le détour oriental de monsieur de Voltaire, dans La fuite en Égypte: Supplément aux voyages européens en Orient, sous la direction de Jean-Claude Vatin, CEDEJ - Égypte/Soudan, 2012)
    • L'origine de ces seringues est assez mystérieuse. Avec une petite touche de finalisme à la Pangloss, professeur de métaphysico-théologo-cosmolonigologie et précepteur du Candide de Voltaire, nous serions tentés de dire qu' « elles ont été inventées par la Nature ou par toutes autres forces supérieures voire mystiques, pour répondre à la nécessité d'injecter une substance. » — (Christine Coustau & ‎Olivier Hertel, La Malédiction du cloporte et autres histoires de parasites, Tallandier, 2014)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France (Lyon) : écouter « métaphysico-théologo-cosmolo-nigologie »