Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Vient de l’allemand Maar, qui signifie cratère.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
maar maars
\Prononciation ?\

maar \Prononciation ?\ masculin

  1. Cratère d’explosion couronné de produits de projection et occupé ou non, selon le climat, par un lac.
    • Le maar diffère d’un cratère classique, souvent en position sommitale et pouvant rester ouvert. — (site www.earth-of-fire.com, 15 juin 2011)


TraductionsModifier

AnagrammesModifier

AfrikaansModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Conjonction Modifier

maar \Prononciation ?\

  1. Cependant, néanmoins, pourtant, tout de même.
  2. Mais.

SynonymesModifier

PrononciationModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Conjonction Modifier

maar \maːr\

  1. Mais.

Adverbe Modifier

maar \maːr\

  1. Ne… que, seulement, simplement.
    • je hoeft maar te kikken
      tu n’as qu’un mot à dire (et c’est chose faite)
    • je doet maar
      fais ce que tu veux
    • je gaat je gang maar
      débrouille-toi
    • dat is maar al te duidelijk
      ce n’est que trop évident
    • dat komt maar al te vaak voor
      cela n’arrive que trop souvent
    • probeer het nu maar!
      essaie seulement !
    • je hebt het maar voor het zeggen
      tu n’as qu’à le dire
    • ik neem maar meteen de achteruitgang
      tant qu’à faire, je sors par derrière
    • (Tic de langage) zeg maar
      quoi
    • hij is gek, zeg maar
      il est fou, quoi
  2. Juste.
  3. Particule indiquant un certain degré d'indifférence pour un résultat.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 98,7 % des Flamands,
  • 99,4 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]