Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin machinatio (sens identique) dérivé de machinari (au sens figuré « tramer, ourdir », au sens propre « combiner, imaginer, exécuter quelque chose d'ingénieux »), dérivé de machina (« machine »), lui-même du grec ancien μηχανή, mêkhanế (« invention ingénieuse, dispositif »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
machination machinations
\ma.ʃi.na.sjɔ̃\

machination \ma.ʃi.na.sjɔ̃\ féminin

  1. Intrigue, menée secrète pour faire réussir quelque mauvais dessein, quelque complot, pour nuire à quelqu’un, pour le perdre.
    • […]; ces machinations avaient eu pour principal ouvrier un juge d'instruction, nommé Bertulus, dont le souvenir ne fait guère honneur à la magistrature. — (Jean Roget, L'affaire Dryfus, page 61, Action française, 1925)
    • Ah ! Elle avait été bien ourdie la machination du docteur de La Pommerais ! Il est bien connu que la civilisation ne tend nullement à faire disparaitre la délinquance mais bien à la faire évoluer. — (Achille Dehel, Le poison au service du crime, 1946)
    • Que les instruments qui ont servi à ourdir cette sanglante machination politique doivent disparaître, cela est évident. — (Victor Serge, Portrait de Staline, 1940)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin machinatio.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
machination
\ˌmæ.kɪ.ˈneɪ.ʃən\
ou \ˌmæ.ʃɪ.ˈneɪ.ʃən\
machinations
\ˌmæ.kɪ.ˈneɪ.ʃənz\
ou \ˌmæ.ʃɪ.ˈneɪ.ʃənz\

machination \ˌmæ.kɪ.ˈneɪ.ʃən\ ou \ˌmæ.ʃɪ.ˈneɪ.ʃən\

  1. Machination.

PrononciationModifier