Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de machine avec le suffixe -ique.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
machinique machiniques
\ma.ʃi.nik\

machinique \ma.ʃi.nik\ masculin et féminin identiques

  1. Propre à une machine.
    • « La musique est le second élément de surprise : lancinante, lourdement rythmée, ancienne et purement machinique, comme si elle était exécutée par des droïdes... » — (Jean-Marc Ligny, Les Oiseaux de lumière, 2001, ISBN 2290312835)
    • Des êtres qui dépendent de souffles, de perceptions, de rythmes accélérés, insatiables, machiniques. — (Ollivier Dyens, La Condition inhumaine. Essai sur l’effroi technologique, Flammarion, 2008, page 20)
    • Au contraire : « L’Amérique » ne disparaîtra, selon le joli mot de Kracauer, qu’une fois découverte jusqu’au bout, c’est-à-dire que la révolution traverse précisément le capitalisme, approuve le déchaînement des forces de production machiniques, approuve — même sans aucune angoisse — le désensorcellement radical de l’éclat mythologique jusqu’au néant spécifique de celui-ci, à savoir la fin des illusions. — (Ernst Bloch, L’Angoisse de l’ingénieur, 1985 ; traduit de l’allemand par Philippe Ivernel, 2015 ; p. 18)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
machinique machiniques
\ma.ʃi.nik\

machinique \ma.ʃi.nik\ féminin

  1. Ensemble des technique faisant l’usage de machines.
    • C’est grâce aux progrès techniques en particulier dans les domaines de la machinique et de l’informatique, que l’on peut améliorer continument la productivité tout en utilisant de moins en moins de travail humain (automatisation, reengineering…). — (Augustin Fontanier, Séminaire « Fabrique de la pensée technique », A.F. Garçon – Synthèse, 18 janvier 2010)

TraductionsModifier