Voir aussi : madre, Madré

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) De l’ancien français madrer (« veiner, marbrer ») → voir madre (« bois tacheté, bigarré, varié en couleurs »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin madré
\ma.dʁe\

madrés
\ma.dʁe\
Féminin madrée
\ma.dʁe\
madrées
\ma.dʁe\

madré \ma.dʁe\ masculin

  1. Qui est tacheté, marbré, marqué de diverses couleurs.
    • Porcelaine madrée.
  2. (En particulier) Qualifie un bois qui a de petites taches brunes, des loupes des veinures visibles, l'ensemble se nomme le madrure.
    • Les bois madrés sont appréciés en ébénisterie.
  3. (En particulier) Qualifie un léopard à la robe tachetée.
  4. (Figuré) (Familier) Rusé, matois, qui sait plus d’un tour.
    • Un renard, jeune encore, bien que des plus madrés […] — (Jean de La Fontaine)
    • C’était un gros garçon de vingt-cinq ans, lourd et madré. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • On reproche beaucoup de choses aux Chinois, entre autres leur ruse et leur duplicité. En sont-ils plus pourvus que le madré paysan d’Europe ? En y regardant de près, on pourrait pousser la comparaison assez loin, mais ce n’est pas le procès des Européens qu’il s’agit d’instruire ici. — (Émile Bard, Les Chinois chez eux, 1899)
    • […] le vieux souriait, et, dans sa figure madrée, plissée de rides, creusée de sillons, embroussaillée de poils, ses petits yeux vifs et clignotants brillaient étrangement. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Ce diable est vilainement madré. — (Jean Ray, Harry Dickson, L’Étrange Lueur verte, 1932)
    • Je savais que le gosse aurait eu à subir des lazzis de conquérants, de coloniaux, de ces railleries lancées d’un ton madré, avec une tape dans le dos, et qui, sous couvert d’humour franchouillard et innocent, remettent l’immigré à sa place, le minent, l’avilissent et finissent par le détruire. — (Guy Boley, Quand Dieu boxait en amateur, 2018, pages 160-161)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
madré madrés
\ma.dʁe\

madré \ma.dʁe\ masculin (pour une femme, on dit : madrée)

  1. Personnage rusé et matois.
    • Le pays des terribles Cadets de Gascogne, le pays de madrés, des malins, des finauds, des habiles, […], ce pays là ne serait plus qu’un pays de hongres, voué à la décadence et à la destruction ? — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier