BretonModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de maez (« campagne, grand champ ») avec le suffixe -ad.

Nom commun 1 Modifier

Mutation Singulier Pluriel 1 Pluriel 2
Non muté maeziad maezidi maeziaded
Adoucissante vaeziad vaezidi vaeziaded

maeziad \ˈmɛ.zjat\ masculin (pour une femme, on dit : maeziadez)

  1. Campagnard.
    • Kazel-ha-kazel, gouestad, an daou vaeziad a gerzh war ribl ar stêr. — (Brogarour, Onenn, Gwengamp, 1936, page 56)
      Bras dessus, bras dessous, lentement, les deux campagnards marchent sur le bord de la rivière.
    • Maeziad on ha maeziad e varvin. — (Job, Respont ur Breton divroet, Arvor, niv. 113, 14 Meurzh 1943, page 3)
      Campagnard je suis, et campagnard je mourrai.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

Nom commun 2Modifier

Mutation Singulier Pluriel
Non muté maeziad maeziadoù
Adoucissante vaeziad vaeziadoù

maeziad \ˈmɛ.zjat\ masculin

  1. Contenu d’un grand champ.
    • Ur maeziad segal.
      Un grand champ de seigle.
  2. Paysage, étendue de campagne.
    • Kleivstua ! maeziadoù ecʼhon a zerefe ouzh harozed Wagner ! — (Alan ar Berr, Va Zroiad dre Europa 1962, in Al Liamm, niv. 96, Genver-Cʼhwevrer 1963, page 49)
      Kleivstua ! De vastes étendues qui conviendraient aux héros de Wagner !
  3. (Figuré) Champ, domaine.
    • Hogen ar gwir sturyezhour a oar, forzh pegen stank ma ve talvoudoù ur geriad er yezh erouez, n’eo ket aet da hesk evit kelo ar galloud-lavarout erzerc’het ganto ; mard eo hemañ engwezhiet enno, bevennet n’eo ket ganto, ha diouzh an dro ez erzerc’ho e-barzh talvoudoù all na vankint ket da strafuilhañ maeziad an talvoudoù anavezet.
      Mais le vrai néologiste sait que, aussi nombreuses que soient les acceptions d’un lexème dans le langage direct, le pouvoir de dire qu’elles formulent n’est pas tari pour autant ; si celui-ci est associé à elles, il n’est pas limité par elles, et s’il y a lieu, il s’associera à d’autres acceptions qui ne manqueront pas de bousculer le champ sémantique connu.