maillot jaune

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De maillot et jaune, car les pages du journal L’Auto, qui finançait le Tour de France, étaient jaunes.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
maillot jaune maillots jaunes
\ma.jo ʒon\
 
Deux maillots jaunes du Tour de France.

maillot jaune \ma.jo ʒon\ masculin

  1. (Cyclisme) Maillot porté par le coureur en tête du classement général dans certaines épreuves cyclistes par étapes, en particulier le Tour de France.
    • Le maillot jaune que revêt le leader du classement général (au temps) fut créé le 19 juillet 1919, en plein milieu de l’épreuve, au départ de la onzième étape, à Grenoble. — (Daniel Lacotte, Le Pourquoi du comment, volume 3, 2008)
  2. (Par métonymie) Coureur qui porte ce maillot.
    • Au départ de l’étape suivante, Brest - Les Sables-d'Olonne, 412 km, il y a donc deux maillots jaunes dans le peloton : Ottavio Bottecchia, qui le gardera jusqu’à Paris, et Théophile Beeckman qui le portera jusqu’à Bayonne où il franchit la ligne avec 10' de retard sur Bottecchia. — (Christian Laborde, Le Tour de France: Abécédaire, 2019)
    • Mais il a vu, aussi, quelle force mentale habite le Maillot jaune, décramponné de deux longueurs, mais capable, sur les dix derniers mètres, de venir dompter son assaillant à l’arraché. — (journal Sud-Ouest, édition Charente-Maritime / Charente, 9 juillet 2022, page 30)
  3. Personne qui, dans un domaine particulier, est en tête des autres.
    • Rrââh! Si on établit un classement général au nombre des contraventions, il est maillot jaune aujourd’hui! — (André Franquin, Gaston 11 — Gaffes, bévues et boulettes, éditions J.Dupuis Fils, 1973, page 3)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier