FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1775) Attesté dans Georges-Louis Leclerc de Buffon Histoire naturelle des oiseaux, tome III, page 416
Issu du portugais des Indes portugaises mainato, « lavandier » et « oiseau chanteur », emprunt probable au malayalam maṇṇaṭṭan, maṇṇaṭṭi.[1]

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
mainate mainates
\mɛ.nat\
 
Mainate forestier (Acridotheres fuscus)

mainate \mɛ.nat\ masculin

  1. (Ornithologie) Une des espèces d’oiseaux passereaux conirostres habitant la Malaisie, de la famille des sturnidés.[2]
    • Avant d’entrer dans le détail de ces variétés, je dois ajouter que le mainate a beaucoup de talent pour siffler, pour chanter et pour parler, qu’il a même la prononciation plus franche que le perroquet, nommé l’oiseau parleur par excellence, et qu’il se plaît à exercer son talent jusqu'à l’importunité. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Œuvres complètes de Buffon avec la nomenclature linnéenne et la classification de Cuvier: Les oiseaux. 6, Garnier frères, ‪1854‬, page 132)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • mainate sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier