maison d’arrêt

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé des mots maison et arrêt.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
maison d’arrêt maisons d’arrêt
\mɛ.zɔ̃ d‿a.ʁɛ\

maison d’arrêt \mɛ.zɔ̃ d‿a.ʁɛ\ féminin

  1. (Prison) Lieu légalement et publiquement désigné pour recevoir ceux qu'on vient d’arrêter, ou ceux qui ont été condamnés à la détention.
    • Le concierge de la maison d’arrêt de Commune d’Armes retiendra Monchovet, de Bourg-Argental, arrêté par ordre de Pignon, amené par les gendarmes d’Armes-Commune, le 25 Pluviôse. — (Drivon, gendarme, le 25 pluviôse an II, rapporté dans : J. M. Devet, Saint-Étienne sous la terreur : une prison en 1793 et 1794, registre d'Écrou, Éditions Chevalier, 1890, p. 51)

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   maison d’arrêt figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : maison, police.

TraductionsModifier