Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Locution composée de mal et de chien

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
mal de chien
\mal də ʃjɛ̃\
maux de chien
\mo də ʃjɛ̃\

mal de chien \mal də ʃjɛ̃\ masculin

  1. Violente douleur.
    • Le docteur Martineau désinfecta la plaie, la referma. Albert eut un mal de chien et serra les dents. — (Pierre Lemaître, Au revoir là-haut, Albin Michel, Paris, 2013, page 194)
  2. Une quantité déraisonnable d’énergie consacrée à la résolution d’un problème, mais avec un résultat généralement positif.
    • J’ai eu un mal de chien à débrouiller tout ça.

Note :

Cette locution est rarement employée au pluriel. La forme plurielle correcte est maux de chien, mais on trouve de nombreuses attestations de mals de chien dans le langage populaire. Le parallèle avec œils-de-bœuf (et non yeux-de-bœuf) et ciels-de-lit (et non cieux-de-lit) est tentant.
  • Mettez-vous à la place de votre chien,
    Abandonné pendant les vacances,
    Y’a rien de pire que la souffrance !
    Maux de chien et mot de fin,
    Comme on se regarde en chiens de faïence,
    J’ai envie de mordre ceux-là même qui y pensent !
    — (Dorothée Méfo, Petits contes en l’air, 2010)
  • J’ai un de ces mals de chien. — (Divers billets de blogues quelconques)

SynonymesModifier

DérivésModifier