Voir aussi : malaïsant

Étymologie

modifier
(1995)[1] Adjectivation de malaise avec le suffixe -ant[1]. Il apparaît en France, dans la critique du film État des lieux écrite par Didier Péron dans Libération Culture[2] : « […] un final en forme de catharsis sexuelle assez malaisant. »[1]

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin malaisant
\ma.lɛ.zɑ̃\

malaisants
\ma.lɛ.zɑ̃\
Féminin malaisante
\ma.lɛ.zɑ̃t\
malaisantes
\ma.lɛ.zɑ̃t\
 
Mannequin de formation au secourisme pouvant être malaisant pour la personne qui le regarde.

malaisant \ma.lɛ.zɑ̃\

  1. (France) (Canada) (Belgique) (Suisse) Qui cause un malaise, une situation d’inconfort face au comportement d’une autre personne ou à un événement incompréhensible.
    • « Ç’aurait été malaisant de parler d’un jeu vidéo alors qu’ils annoncent qu’il y a plein de gens qui meurent. On ne savait pas comment les gens réagiraient. » — (Le Devoir, 27 mars 2020)
    • Gustave Courbet est l’inventeur de ce cadrage malaisant. La légende veut qu’il ait couché avec sa maîtresse avant de la faire poser. — (Philippe Lefait, Petit lexique intranquille de la télévision, Stock, 2011, lettre X)
    • Dans La Difficulté d’être ou les Entretiens sur le cinématographe, il déclare que la seule beauté qui vaille est celle de l’accidentel provenant d’un « effet de surprise inexplicablement provoqué par une brèche qui s’ouvre à l’improviste » ; que le merveilleux et la poésie doivent l’« attaquer par embuscade » ; qu’il désire que ses œuvres soient « malaisantes, inopportunes, boiteuses, inconfortables ». — (Éric Thouvenel, La Villa Santos Sospir : Cocteau, portrait faussaire, dans Le court métrage français de 1945 à 1968 (2) : Documentaire, fiction : allers-retours, sous la direction de Antony Fiant et Roxane Hamery, Presses universitaires de Rennes, 2008, page 228)
    • Théâtre minimal de l’évasion et de l’enfermement, Schizes sur le sundae oscille entre confort plaisant et complaisance malaisante […] — (Frédérique Doyon, « L’absolutisme du plaisir à répétition », dans Le Devoir, 30 novembre 2013)
    • Certains trouvent le style un peu trop carré, mais, depuis le temps qu’on reproche aux politiciens d’avoir la langue de bois, ce serait un peu malaisant de s’en plaindre. — (Véronyque Tremblay, Pugnace, franc, sensible, journaldemontreal.com, 6 mai 2021)
L’Académie française critique l’usage de cet adjectif[3].

Synonymes

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Traductions

modifier

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe malaiser
Participe Présent malaisant
Passé

malaisant \ma.lɛ.zɑ̃\

  1. Participe présent du verbe malaiser.
    • Une troisième cause encore peut être donnée à ce retard de la science agricole, et celle-là est digne de toute l’attention du Congrès : c’est la tendance de chacun à agrandir son domaine au lieu de l’améliorer ; c’est ce déplorable esprit d’envahissement qui nous porte, malgré nous, à convoiter la propriété du voisin, aussitôt que nous disposons d’un certain capital ; c’est ce besoin irrésistible que l’on a d’arrondir son patrimoine en se malaisant, tandis qu’on s’enrichirait en y dépensant la somme que l’on a amassée avec. — (Annuaire des cinq départements de la Normandie, publié par l’Association normande, Caen, 1850, page 269)
    • Ils appellent en même temps, l’attention de M. le Préfet, sur la situation souvent très intéressante des femmes de cultivateurs mobilisés, qui, quoiqu’ayant souvent plusieurs enfants et venant de s’installer dans une ferme — installation comportant pour achat de bestiaux et mobilier agricole, un emprunt parfois considérable et les malaisant pendant de longues années, — se voient refuser l’allocation sous prétexte que leur exploitation contient plus de 3 ou 4 hectares, tant de vaches ou de chevaux, alors que les habitants des villes ou bourg auraient en comparaison facilité bien plus grande pour y faire admettre leurs réclamations. — (Conseil général d’Ille-et-Vilaine, Rapports et délibérations, avril 1905, page 299, « s » ajouté dans installer)

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier

Sources

modifier
  1. a b et c L. Bovet, « Malaisant » : intrus ou revenant ?. Québec français, 2014, 172, pages 10–11.
  2. Didier Péron, Banlieue en rupture de ban. CINEMA. Un film désenchanté où la Révolution avorte, faute de combattants., 14 juin 1995
  3. Académie française (2023). « Malaisant ». Dire, ne pas dire, www.academie-francaise.fr

Bibliographie

modifier
  L’entrée en français a été sélectionnée comme bonne entrée représentative d’une qualité standard pour le Wiktionnaire.
Vous pouvez consulter la page de discussion, la page Wiktionnaire:Évaluation ou la liste des bonnes entrées.

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif

modifier

malaisant \Prononciation ?\

  1. (Bas-berrichon) Malaisé, difficile.
    • V’là-t-i pas eune bonne chouse ben malaisante à faire !
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
Parler bas-berrichon (Indre et Cher).

Synonymes

modifier

Références

modifier

Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif

modifier

malaisant \Prononciation ?\

  1. Difficile, malaisé.