malfaisant

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Participe présent de malfaire. (Vers 1140) malfeisant.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin malfaisant
\mal.fə.zɑ̃\

malfaisants
\mal.fə.zɑ̃\
Féminin malfaisante
\mal.fə.zɑ̃t\
malfaisantes
\mal.fə.zɑ̃t\

malfaisant \mal.fə.zɑ̃\

  1. Qui se plaît à nuire, à faire du mal à autrui.
    • L'innocence et la pureté de l'âge d'or se corrompant peu à peu, les génies malfaisants inventèrent, comme je l'ai déjà dit, les sciences et les arts. — (Erasme, Éloge de la folie, 1509, traduction de Thibault de Laveaux, 1780)
    • L’homme, historiquement parlant, a accumulé contre sa compagne tout ce qu’il a pu imaginer de duretés et d’incapacités. Il en a fait une captive, il l’a couverte d’un voile et cachée à l’endroit le plus secret de sa maison, comme une divinité malfaisante ou une esclave suspecte. — (Jules Doublet, Jésus-Christ étudié en vue de la prédication dans Saint Thomas d’Aquin, tome premier, Berche et Tralin, Paris, 1876, pages 154-155)
    • En un mot, contrairement à bien des humains qui sont malfaisants, si les bêtes tuent, c'est pour se nourrir, et non pour le plaisir, comme le font certains hommes. — (Edgar Fruitier, Mémoires, propos recueillis par Jean Faucher, éd. Québec Amérique, 2009, p. 136)
  2. (Par extension) Qualifie les choses nuisibles à la santé.
    • Les vins frelatés sont malfaisants.

AntonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier