mandataire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin mandatarius.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
mandataire mandataires
\mɑ̃.da.tɛʁ\

mandataire \mɑ̃.da.tɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Celui qui est chargé d’un mandat, d’une procuration ou d’une mission pour agir au nom d’un autre.
    • Le non-paiement des cotisations sociales est constitutif d'infraction pénale dans le chef de l’employeur, ou de ses préposés et mandataires qui ont la responsabilité du paiement des cotisations. — (Jean-François Funck, Droit de la sécurité sociale, Larcier, 2006, p.167)
    • Comme nous l’avons déjà évoqué, le gérant d’une SPRL est le mandataire de celle-ci. Il en découle que, comme tout mandataire, il est révocable en tout temps, à l’instar de ce qui se passe pour l’administrateur de société anonyme. — (Jean Pierre Renard, Guide du gérant de la SPRL, Liège, Edi.Pro, 2005, p.46)
    • Qu’est-ce que la vertu ? Au sens où l’entend son restaurateur, c’est sans doute la probité et le désintéressement, c’est ce genre d’intégrité qui rend un fonctionnaire ou un mandataire inaccessible à toutes les tentations, à toutes les corruptions. — (Anatole Claveau, La Vertu, dans Sermons laïques, Paris : Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p.43)
  2. (En particulier) (Commerce) Commissionnaire qui sert d’intermédiaire entre le producteur et l’acheteur et a pour mandat d’écouler les marchandises qu’il reçoit ou d’acheter pour le compte de son mandant.
  3. (En particulier) (Politique) Représentant local d’un candidat à une élection.
    • Dans une lettre commune au préfet des Hauts-de-Seine, les mandataires locaux des candidats Bayrou, Buffet, Royal et Voynet en appellent à un "moratoire immédiat sur l’utilisation des machines à voter" à Issy-les-Moulineaux.
  4. (Réseaux informatiques) Serveur mandataire.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier