Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Fait maneier en ancien français → voir main et -eyer.

Verbe Modifier

manier \ma.nje\ ou (Populaire) \ma.ɲe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se manier)

  1. Prendre, tâter, toucher avec la main, pour s'en servir, pour évaluer ou pour déplacer.
    • Manier un drap pour voir s’il est souple.
    • Manier des papiers.
    • J’ai manié beaucoup de livres dans ma vie.
    • Il manie bien, il sait bien manier le ciseau, le burin, la pointe, la plume, le crayon, le pinceau, l’épée, le sabre, les armes.
    • Manier un fusil, une raquette.
    • Diable ! des glaces, c’est fragile, et je veillerai à ce qu’on ne les manie pas trop rudement. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. XXIII, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    1. (En particulier) Mettre en œuvre la matière propre à un ouvrage.
      • Des entraves, ils en ont créé des centaines, maniant à tout va les outils de la récurrence, de la géométrie, de la linguistique, plus récemment de l'informatique. — (Pierre Jean Ruffieux , Les chroniques de l'Acratopège, Lulu.com, 2012, page 63)
      • Manier la pâte, le levain.
      • Manier les couleurs.
      • Manier la terre, le plâtre, le marbre.
      • (Équitation) Manier un cheval : le faire aller, le mener.
  2. (Figuré) Se servir de.
    • Ils manient avec une élégante aisance les mètres latins les plus compliqués et les vocables les plus choisis de la mythologie. — (J.Huizinga, Érasme, traduction de V.Bruncel, Gallimard, 1955)
    • L'aisance avec laquelle les poètes juifs maniaient le vers français permet de supposer que leur talent a dû s'exercer dans les genres les plus variés. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Les femmes ne vont jamais dans les kayaks, mais elles manient assez habilement les « omayaks », sortes de grands canots pouvant porter de lourdes charges. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Une bureaucratie manie beaucoup de petits papiers, éventuellement des armes. Elle est surtout un groupe d'hommes hiérarchiquement organisés. C'est à l'équilibre psychique des hommes qui composent cette machine centrale qu'on doit s'intéresser. — (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 53)
    • Le technicien s'oppose par là même aux utilisateurs lambda, qui, même s'ils manient une technique, n'ont souvent pas une idée bien nette de sa complexité ni de toutes ses potentialités. — (Henri Bouillon, La technique juridique: Essai, Éditions L'Harmattan, 2016, page 11)
    • L’art des gouvernants, comme celui des avocats, consiste surtout à savoir manier les mots. — (Gustave Le Bon, Psychologie des foules, Alcan, 1895, livre II)
  3. Tourner ou gouverner à son gré, en parlant d'une personne, de son esprit ou de son caractère.
    • Ce n’est pas un homme facile à manier. — On le manie comme on veut. — Le caractère de cet homme est difficile à manier.
    1. (En particulier) Avoir à sa disposition ; administrer ; gérer.
      • Il manie tous les ans plusieurs millions.
      • Il n’acceptera qu’un poste où on n’a pas à manier d’argent.
      • Manier une affaire, La diriger, la conduire.
      • Manier les affaires publiques.
  4. Travailler du beurre pour y incorporer de la farine
  5. (charentes-poitou) Remettre en état un toit en nettoyant ou en remplaçant ses tuiles.

VariantesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   manier figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : beurre.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France : écouter « manier [ma.nje] »

PrononciationModifier

HomophonesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif) Du latin manuarius (« manuel, à main »).
(Verbe) dérivé de main avec le suffixe -eier, apparenté à manejar en espagnol, portugais, occitan, maneggiare en italien.

Adjectif Modifier

manier \Prononciation ?\

  1. Manuel, à main.
  2. Habile, adroit.

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

Verbe Modifier

manier \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Manier.
    • Sire Raoul, dist la mere Bernier,
      Nos ne savons nule arme manoier
      Bien nos poez destruire et essilier
      . — (Raoul de C. 54)
  2. Caresser, tâter, peloter.
  3. Traiter, maltraiter.
  4. Administrer, avoir la haute main sur.

VariantesModifier

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du français manière.

Nom commun Modifier

manier \mɑ.ˈniːr\

  1. Manière.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 99,3 % des Flamands,
  • 99,4 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

  • (Région à préciser) : écouter « manier [mɑ.ˈniːr] »
  • Pays-Bas (partie continentale) (Wijchen) : écouter « manier [Prononciation ?] »

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]


PicardModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

manier \Prononciation ?\

  1. Meunier.

RéférencesModifier