manipulation

Voir aussi : Manipulation

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Mot dérivé de manipuler, avec le suffixe -ation.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
manipulation manipulations
\ma.ni.py.la.sjɔ̃\

manipulation \ma.ni.py.la.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de manipuler.
    • Le trempage doit être fait jusqu'à complète imbibition et avec le moins de manipulation possible pour éviter des détériorations de la matière. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Cela dit, il est absolument évident que Stendhal et Balzac, par-delà des manipulations scripturales de calendriers tiennent d’abord à ce que les choses soient claires et n’éprouvent nul besoin de les obscurcir, de les déséclairer. — (Pierre Barbéris, Le Prince et le Marchand, 1980)
    • Toute manipulation, sans gestes superflus, sans paroles inutiles, était faite par des hommes et des femmes peu nombreux, économes de leurs efforts. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. Exercice scolaire où les étudiants manipulent.
    • La mesure des longueurs d’onde est une manipulation délicate.
    • Salle de manipulations.
  3. (Sens figuré) Action de manipuler psychiquement, de rendre quelqu’un le jouet de ses intrigues.
    • La première action est de démonter la manipulation des individus à la fois agresseurs, martyrs de dieu, en fait instrument de pouvoirs cléricaux et théocratiques à la recherche de pouvoirs politiques, économiques et financiers. — (Serge Dalla Piazza, Marc Garcet, L'avenir de l'Homme en question, 2009)
    • Elle n'avait en rien conforté la thèse du rédacteur en chef, considérant leur rencontre au salon de thé comme une tentative de manipulation par un pseudo-privé en manque de clientèle et qui avançait des révélations sans la queue d'une preuve. Autant dire, intox, bidon, pipeau et couille de loup dans le jargon professionnel. — (Michel Embareck, La mort fait mal, éd. Gallimard, 2000, éd. Archipoche, 2013, chap. 9)
  4. (Sens figuré) Action de diriger secrètement.
    • Dans nos démocraties transparentes, les peuples ont appris à « décrypter » les manipulations médiatiques, et la meilleure communication politique du monde, quand bien même elle paraît efficace, finit toujours par se retourner contre ses auteurs. — (Bernard Poulet, La fin des journaux et l’avenir de l’information, Gallimard, 2009, page 94)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français manipulation.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
manipulation
\Prononciation ?\
manipulations
\Prononciation ?\

manipulation

  1. Manipulation, action de manipuler.
  2. (Sens figuré) manipulation, action de rendre quelqu’un le jouet de ses intrigues.
  3. Instrumentalisation, utilisation comme instrument dans un but pratique ou politique.

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • manipulation sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

SuédoisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Commun Indéfini Défini
Singulier manipulation manipulationen
Pluriel manipulationer manipulationerna

manipulation \Prononciation ?\ commun

  1. Manipulation.