FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de maréchal et de ferrant.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
maréchal-ferrant
\ma.ʁe.ʃal.fɛ.ʁɑ̃\
maréchaux-ferrants
\ma.ʁe.ʃo.fɛ.ʁɑ̃\
 
Le maréchal-ferrant au travail.

maréchal-ferrant \ma.ʁe.ʃal.fɛ.ʁɑ̃\ masculin

  1. (Maréchalerie) Celui dont le métier est de ferrer les chevaux.
    • … ; au-delà de cet espace étaient des tentes avec des vivres et des rafraîchissements de toute espèce, avec des armuriers, des maréchaux-ferrants et autres serviteurs prêts à offrir leurs services partout où l’on en aurait besoin. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Le cheval était en honneur alors et les vétérinaires si rares que le maréchal-ferrant qui les suppléait, même dans les villes, usurpait en même temps qu’un peu de leur art un peu de leur dignité. — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 64.)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier