FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du bas latin, margella, diminutif de margo, marginis (« marge, bord »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
margelle margelles
\maʁ.ʒɛl\
 
La margelle d'un puits.

margelle \maʁ.ʒɛl\ féminin

  1. Rebord d’un puits, d’un bassin, d’une piscine, d'un escalier.
    • Il n’existe plus, dans l’intérieur de la cité, que quelques débris des maisons anciennes et trois puits. L’un large, avec belle margelle surmontée de trois piliers, margelle et piliers qui datent du XIVe siècle. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Il se trouvait, en effet au fond d'un puits assez spacieux dont les parois filaient tout droit vers le ciel bleu, et Dickson vit l'ombre d'une haute margelle. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Fantôme des Ruines Rouges, 1932)
  2. (Figuré) Toute chose évoquant une margelle.
    • Dans le grand fauteuil de reps, il est resté assis. Les deux miroirs ovales du pince-nez ouvert brillent sur sa poitrine, et sa singulière lèvre en margelle dépasse un peu, rouge, sa moustache qui rejoint sa barbe. Là il est fixé, à jamais. — (Colette, Sido, 1930, Fayard, page 53.)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier