Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) De l’italien mascherone (« grand masque grotesque »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
mascaron mascarons
\mas.ka.ʁɔ̃\
 
Trois vues d'un mascaron d’Auguste Rodin ornant le mur de soutènement de la terrasse du Jardin des serres d'Auteuil à Paris. Fonte galvanisée.

mascaron \mas.ka.ʁɔ̃\ masculin

  1. (Architecture) Tête ou masque de fantaisie, qu’on met pour ornement à la clef des arcades, aux fontaines, etc.
    • Il me montrait, […], des ouvriers qui, […], convertissaient les mascarons de la cathédrale en consoles de sorte que vous pourriez voir maintenant, à votre grande satisfaction, si vous n’aimez pas ces figures merveilleusement grimaçantes que le moyen âge clouait à ses cathédrales, un entablement roman soutenu par des consoles grecques dans le genre de celles de la Bourse ; …. — (Alexandre Dumas, La Vendée après le 29 juillet, La Revue des Deux Mondes T.1, 1831)
    • Ce qu’on appelait jadis le vent de Fronde courait dans le Marais. Sur le fronton des grands hôtels, la grimace joyeuse des mascarons de pierre avait l’air de dire : « Je connais ça. » — (Alphonse Daudet, Paysages d’insurrection, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, pages 85-86.)
    • Au-dessus du mascaron cornu, que la blanche Aline prenait pour le diable, deux nymphes de marbre s'enlaçaient, debout et penchées sur le bassin obscur. — (Pierre Louÿs, Les Aventures du roi Pausole, 1901)
    • Combien de balcons en ferronnerie, de mascarons, de pilastres nous restituent l'image de ce que fut cette cité au XVIe, au XVIIe, au XVIIIe siècle. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Les seuls qui répondaient, un peu, à ce qu’on attendait d’eux étaient les conducteurs de certains fourgons plats : ils avaient la tête entourée d’une sorte d’écran transparent, en forme de calice, évasé, ouvert vers le haut, qui leur donnait une curieuse allure de mascarons, de figures grotesques de foire. — (Dino Buzzati, « Rigoletto », dans le recueil L’Écroulement de la Baliverna, 1958, traduit de l’italien par Michel Breitman, 1960, p. 255)
    • Le 15 février 1989, une violente explosion détruit un bâtiment de cinq étages dans le vieux Toulon. Le bilan est de 13 morts et 32 blessés. L’immeuble était baptisé « Maison des têtes » en raison de mascarons posés sur le fronton des fenêtres. — (Max Clanet, Blessures de guerre, comment l'affaire de la Maison des Têtes de Toulon a été étouffée pour raison d'État Éd. Le Spot)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • mascaron sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

EspagnolModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe mascar
Indicatif Présent (yo) mascaron
(tú) mascaron
(vos) mascaron
(él/ella/usted) mascaron
(nosotros-as) mascaron
(vosotros-as) mascaron
(os) mascaron
(ellos-as/ustedes) mascaron
Imparfait (yo) mascaron
(tú) mascaron
(vos) mascaron
(él/ella/usted) mascaron
(nosotros-as) mascaron
(vosotros-as) mascaron
(os) mascaron
(ellos-as/ustedes) mascaron
Passé simple (yo) mascaron
(tú) mascaron
(vos) mascaron
(él/ella/usted) mascaron
(nosotros-as) mascaron
(vosotros-as) mascaron
(os) mascaron
(ellos-as/ustedes) mascaron
Futur simple (yo) mascaron
(tú) mascaron
(vos) mascaron
(él/ella/usted) mascaron
(nosotros-as) mascaron
(vosotros-as) mascaron
(os) mascaron
(ellos-as/ustedes) mascaron

mascaron \Prononciation ?\

  1. Troisième personne du pluriel du passé simple de l’indicatif de mascar.