Voir aussi : MAT, Mat, Mat., mať, maţ, mât, mạt, máť, m̄at, mát, mất, mắt

Conventions internationales modifier

Symbole modifier

mat

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 du matlatzinca de San Francisco.

Références modifier

Français modifier

Étymologie modifier

(Adjectif 1) (XIe siècle) De l’ancien français mat. Cependant Louis Marcel Devic le tire de l’arabe مات, māt (« mort »)[1] → voir échec et mat.
(Adjectif 2) (XIIe siècle) De l’arabe مات, māt (« mort ») → voir échec et mat.
(Nom commun 3) (Date à préciser) Seule survivance en français moderne de l’ancien français mat, signifiant « fou, insensé ».

Adjectif 1 modifier

Singulier Pluriel
Masculin mat
\ma\
ou \mat\

mats
\ma\
ou \mat\
Féminin mate
\mat\
mates
\mat\

mat \ma\ ou \mat\

  1. Qui n’a pas d’éclat, qui ne réfléchit pas la lumière. Se dit surtout des objets de métal qui n’ont pas reçu le poli définitif ou auxquels on a donné une patine spéciale.
    • Tout à coup, à travers ce qui restait de brume, apparut à la surface des choses la lumière mate de la lune. — (André Malraux, La condition humaine, 1946, réédition Folio Plus Classiques, 2019, page 237)
    • Ses yeux regardaient Cloé sur leur lit de noces, mate, avec ses cheveux sombres et son nez droit, son front un peu bombé, sa figure à l'ovale arrondi et doux, et ses paupières fermées qui l'avaient rejetée du monde. — (Boris Vian, L’écume des jours, éditions 10-18, 1963, page 166)
    • Or, argent mat.
    • Vaisselle mate.
  2. (Peinture) Coloris, couleur qui n’a point d’éclat.
    • Une couleur mate.
    • Un teint mat : (Par analogie) Un teint sans éclat ou un teint un peu foncé.
      • Une fois déshabillé, on a pu l’examiner et tâter la paroi du ventre. Elle était déjà bien tendue la paroi sous les doigts, à la palpation et même mate par endroit. — (Louis-Ferdinand Céline (Louis-Ferdinand Destouches), Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932 (réédition Gallimard, Folio #28, 2019, page 608)
      • L’auscultation révèle à gauche des râles crépitants nombreux au centre, muqueux en dessous, gros et gargouillants au bas. À droite des râles crépitants fins dans la moitié inférieure. Jusqu’ici les mouvements respiratoires ont été normaux. Je diagnostique avec assurance une bronchite double sans miliaires et sans hépatisation ; l’expectoration abondante est visqueuse et muqueuse. — Le 14, la malade crache toujours plus ; mais le bas du poumon gauche devient mat, et ses râles consonnants avec résonnance de la voix. Le soir un second frisson. Le 15, la bronchorrhée est purulente et les crachats gros et nummulaires. Abondante transpiration. Dès ce moment, la bronchite entre dans une période de résolution apparente et il se fait un temps d’arrêt. Vers le 26, la fièvre se relève plus vive encore, et la colliquation commence avec les sueurs, la diarrhée et le marasme rapide. — (« Société vaudoise de médecine : Séance du 4 novembre 1869 », in Bulletin de la Société médicale de la Suisse romande, troisième année, Librairie Rouge et Dubois, Éditeurs, Lausanne, 1869)

Synonymes modifier

Apparentés étymologiques modifier

Traductions modifier

Adjectif 2 modifier

Invariable
mat
\mat\

mat \mat\

  1. (Échecs) Se dit du roi quand il est en échec et ne peut plus rien faire pour se sauver.
    • Ton roi est mat.
  2. (Par extension) Se dit du joueur qui a ainsi perdu.
    • Tu es mat.
  3. (Par extension) (Jeu de dames) Se dit du camp qui ne peut plus jouer sans perdre de pièces.
    • En conclusion, les Noirs n’ont pas de bon coup (on dit encore qu’ils sont mat): la perte du pion est inévitable. — (Jean-Pierre Dubois, Pratique du jeu de dames, pages 19, 1988, Éditions de Vecchi)

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

  •   mat figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : échecs.

Nom commun 1 modifier

Invariable
mat
\mat\

mat \mat\ masculin

  1. (Échecs) Coup par lequel le roi a été définitivement mis en échec.
    • Cette grande journée […] n’offrit qu’un seul problème au Grand-Veneur, celui de savoir si le cerf traverserait l’étang pour venir mourir en haut du boulingrin devant le château ; car les chasseurs de cette force sont comme ces joueurs d’échecs qui prédisent le mat à telle case. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844 ; page 344 de l’édition Houssiaux de 1855)
    • À regarder plus attentivement la position d’échecs représentée par Martin, on se rendait compte qu’elle n’était pas nécessairement perdante ; et que Jobs pouvait, en se lançant dans un sacrifice de la reine, conclure en trois coups par un audacieux mat fou-cavalier. — (Michel Houellebecq, La carte et le territoire, 2010, J’ai lu, page 187)
    1. (Échecs) Mat à l’étouffée, ou mat étouffé : situation dans laquelle le roi n’a plus de case de fuite, étant entouré (étouffé) par ses propres pièces. — → lire en ligne)
      • Il est à noter que, dans sa copie du tableau, Kürz a représenté la partie après le dix-huitième coup, c’est-à-dire après le mat étouffé. — (Georges Perec, Un cabinet d’amateur, 1979, Le Livre de Poche, page 113)
  2. (Par extension) (Jeu de dames) Situation où un camp ne peut plus jouer sans perdre de pièces. Coup aboutissant à cette situation.
    • Dans cette position, les Blancs jouent et gagnent en réalisant successivement un forcing, un gambit et un mat : […] — (Jean-Pierre Dubois, Pratique du jeu de dames, 1988, Éditions de Vecchi, page 139)

Synonymes modifier

Aux échecs

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

  • échec
  • roi
  •   mat figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : échecs.

Traductions modifier

Nom commun 2 modifier

Singulier Pluriel
mat mats
\Prononciation ?\

mat \Prononciation ?\ masculin

  1. Argot russe vulgaire.

Traductions modifier

Prononciation modifier


Homophones modifier

\ma\ :
\mat\ :

Paronymes modifier

\mɑ\ :
\mɑt\ :

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi modifier

  • mat (russe) sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • mat sur le Dico des Ados  

Références modifier

Ancien français modifier

Étymologie modifier

(Adjectif) Le TLFi[1] le fait dériver du bas latin *mattus (italien matto (« toqué, fou »), voir mater, matter (« mater, battre, vaincre, s’obscurcir (en parlant du temps) »). Plus avant, d’origine obscure :
  1. madere (« humidifer ») → voir madidus (« mouillé, tendre, ramolli ») et une variante *maditus (« mouillé > imbibé > ivre > qui a le vin triste > triste > morose, terne > mat ») ;
  2. mactare (« frapper, tuer ») → voir matar en espagnol ; frappé > battu > abattu > triste > morose, terne > mat.
(Nom) Déverbal de mater.

Adjectif modifier

mat *\Prononciation ?\

  1. Battu, vaincu.
    • …vencuz et maz.
  2. Abattu, accablé.
    • las de voler et maz de fain.
  3. Abattu, triste, consterné, terne, morne.
    • la gentile dame fut dolente et mate.
    • faire mate chiere.
      faire grise mine.
  4. Terne et sombre, en parlant du temps.
    • et a esté le temps mat et pluvieux.

Variantes modifier

Dérivés modifier

Dérivés dans d’autres langues modifier

  • Français : Mat

Nom commun modifier

mat *\Prononciation ?\ masculin

  1. Victoire, action de mater.

Références modifier

Afrikaans modifier

Étymologie modifier

Du latin matta.

Nom commun modifier

mat \Prononciation ?\

  1. Tapis.

Anglais modifier

Étymologie modifier

Du latin matta, le verbe est le dénominal du nom.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
mat
\mæt\
mats
\mæts\

mat \mæt\

  1. Natte, tapis.
    • The high jumper cleared the bar and landed safely on the mat.
  2. Natte, tresse de cheveux.
    • A mat a hair.
  3. Petit tapis, set de table.
    • They put mats on the table during mealtimes.
  4. Paillasson.
    • Wipe your feet on the mat before coming in.

Verbe modifier

mat \mæt\

  1. Couvrir d’une natte ou d’un tapis, recouvrir.
  2. Emmêler, cacher, dissimuler.

Adjectif modifier

mat \mæt\

  1. Variante de matte.

Prononciation modifier

  • États-Unis : écouter « mat [mæt] »

Paronymes modifier

Breton modifier

Étymologie modifier

Du vieux breton mat. Mentionné dans le catholicon (mat).
À comparer avec les mots mad en gallois, mas en cornique, maith en gaélique irlandais, matu- en gaulois (sens identique).
Ce mot dénote une supplétion car son étymologie est distincte de celle de gwell.

Adjectif modifier

Mutation
Non muté Adoucissante Durcissante
Positif mat vat
Équatif koulz
kenkoulz
Comparatif gwell
gwellocʼh
well
wellocʼh
Superlatif gwellañ wellañ kwellañ
Exclamatif gwellat

mat \ˈmɑːt\

  1. Bon.

Variantes orthographiques modifier

Synonymes modifier

Dérivés modifier

Adverbe modifier

mat \ˈmɑːt\

  1. Bien.

Prononciation modifier

Créole du détroit de Torrès modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun modifier

mat \Prononciation ?\

  1. Natte, tapis.

Références modifier

Gaulois modifier

Étymologie modifier

(Abréviation) Mot lu dans l’inscription de Coligny pour qualifier les mois de trente jours.

Adjectif modifier

mat

  1. Abréviations de matu-.

Variantes modifier

Références modifier

  • Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, préf. de Pierre-Yves Lambert, Errance, Paris, 2003, 2e édition, ISBN 2-87772-237-6 (ISSN 0982-2720), page 220

Kotava modifier

Étymologie modifier

Racine inventée arbitrairement[2].

Déterminant modifier

mat \mat\

  1. Très très peu de, un nombre infinitésimal de.

Dérivés modifier

Forme de verbe modifier

Conjugaison Présent Indicatif
Personne Singulier Personne Pluriel
1 1 mat
2 mal 2 mac
3 mar 3 mad
4 mav

mat \mat\

  1. Première personne du pluriel du présent du verbe (« embrasser, étreindre »).

Prononciation modifier

  • France : écouter « mat [mat] »

Références modifier

Néerlandais modifier

Étymologie modifier

Du latin matta.

Nom commun modifier

Nombre Singulier Pluriel
Nom mat matten
Diminutif mattje matjes

mat (pluriel : matten)

  1. Natte.
  2. Paillasson.
  3. Tapis.

Synonymes modifier

natte
tapis

Dérivés modifier

paillasson

Vocabulaire apparenté par le sens modifier

natte
tapis

Forme de verbe modifier

mat

  1. Les trois personnes du singulier du passé de meten.

Adjectif modifier

mat \Prononciation ?\ (comparatif : matter, superlatif : matst)

  1. Mat, terne.
  2. Opaque.
  3. Faible.
  4. (Échecs) Mat.

Dérivés modifier

Adverbe modifier

mat \Prononciation ?\

  1. Faiblement.

Taux de reconnaissance modifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 100,0 % des Flamands,
  • 99,3 % des Néerlandais.

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Références modifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]

Polonais modifier

Étymologie modifier

Voir mat.

Nom commun modifier

mat \Prononciation ?\ masculin

  1. (Échecs) Mat.

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Same du Nord modifier

Forme de pronom relatif modifier

mat /ˈmɑt/

  1. Nominatif pluriel de mii.

Siar modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe modifier

mat \mat\

  1. Mourir.

Suédois modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun modifier

Commun Indéfini Défini
Indénombrable mat maten

mat \Prononciation ?\ commun

  1. Nourriture.

Apparentés étymologiques modifier

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Wolof modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif modifier

mat \Prononciation ?\

  1. Complet.

Prononciation modifier