Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De matériel avec le suffixe -iste.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
matérialiste matérialistes
\ma.te.ʁja.list\

matérialiste \ma.te.ʁja.list\ masculin et féminin identiques

  1. (Adjectivement) Relatif au matérialisme.
    • Ses ouvrages […] contiennent nombre de pensées inspirées par ce vaillant optimisme matérialiste et orientées contre l’agnosticisme , le relativisme et d’autres variétés d’idéalisme. — (E. Asratian, I. Pavlov : sa vie et son œuvre, p.147, Éditions en langues étrangères, Moscou, 1953)
    • La sociobiologie bien comprise est, malgré ses limites et ses lacunes, la seule approche matérialiste cohérente du développement et du comportement humains. — (La démagogie est-elle génétique ?, dans Le Québec sceptique, n°58, p.17, automne 2005)
    • Quant aux spiritualistes de la fin du XIXe siècle, ils fustigent volontiers la bourgeoisie voltairienne qu'ils qualifient de matérialiste, d’hypocrite et qu'ils jugent faussement respectable. — (Gilbert Guislain, Charles Tafanelli, Voltaire, Studyrama, 2005, p. 77)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
matérialiste matérialistes
\ma.te.ʁja.list\

matérialiste \ma.te.ʁja.list\ masculin et féminin identiques

  1. Celui, celle qui adopte les principes du matérialisme.
    • Nous pourrions leur répondre que la matière dont parlent les matérialistes, matière spontanément éternellement mobile, active, productive, matière chimiquement ou organiquement déterminée, et manifestée par les propriétés ou les forces mécaniques, physiques, animales et intelligentes qui lui sont foncièrement inhérentes, que cette matière n'a rien de commun avec la vile matière des idéalistes. — (Mikhaïl Bakounine, Dieu et l'État, paragraphe 3 du premier chapitre.)
    • […], et un célèbre matérialiste du XIIIe siècle a montré clairement que la ligne continue est évidemment le principe actif de la nature, la ligne brisée le principe passif; et sans ménagement pour Confucius, partout où celui-ci avait vu de la morale et de la politique, il a vu de la physique et de la physiologie. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d’Abel Rémusat, Revue des Deux Mondes, 1832, tome 8)
    • À l’aube de la pensée grecque, les matérialistes enseignaient la vanité des terreurs de l’au-delà. — (Paul Guimard, L’Âge de Pierre, Grasset, p. 151)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France (Lyon) : écouter « matérialiste »

RéférencesModifier