Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(ca. 1100) De l’ancien français maldire, du latin mălĕdīcĕre (« tenir de mauvais propos », « injurier »), composé de l’adverbe mălĕ (« mauvais ») et du verbe dicĕre (« dire »). A supplanté l’ancien français maleir, formé différemment de mălĕdicĕre.

Verbe Modifier

maudire \mo.diʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Lancer des imprécations contre quelqu’un pour qu’il lui arrive du mal.
    • Le christianisme défend de maudire ses persécuteurs. - Il maudit tous les jours ceux qui lui ont donné de mauvais conseils.
  2. Réprouver.
  3. Détester une chose, exprimer l’horreur qu’on en a.
    • Haï, Épicure le fut et le sera parce qu’il est un des héros de l’humanité. […] Et si, à sa suite, l’ensemble de l’épicurisme fut maudit, et calomnié comme libertinage dévergondé, c’est parce qu’il guérit de la peur dont tout pouvoir, religieux ou politique, a besoin ! — (Robert Redeker, Les Épicuriens, professeurs de liberté, dans Marianne du 5 au 11 février 2011, pp. 72-73)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

ParonymesModifier

RéférencesModifier

Ancien occitanModifier

Verbe Modifier

maudire

  1. Variante de maldire.

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844