mettre au jour

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De mettre et jour. À prendre au sens littéral « faire voir le jour » à quelque chose ou à quelqu’un, alors que mettre à jour est composé sur à jour, c’est-à-dire « actualisé ».

Locution verbale Modifier

mettre au jour \mɛ.tʁ‿o ʒuʁ\ (se conjugue → voir la conjugaison de mettre)

  1. Faire apparaître ce qui était dissimulé.
    • Il était devenu habituel que les terrassiers missent au jour de gros pavés esseulés au milieu de leur gangue de sable et de molasse. Quelquefois, les ouvriers devaient s'y mettre à quatre pour sortir les pierres, qui pesaient leur comptant. — (Jean-Paul Malaval, Quai des Chartrons, part. 1 : La fin des illusions, chap. 4, dans Histoires de familles, éditions Omnibus, 2013)
    • En mettant ce personnage sur écoutes, les policiers colombiens et américains mirent au jour une affaire de voitures d’occasion dirigée par un de ses associés. Elle faisait un chiffre d'affaires bien trop important par rapport aux voitures qu'elle vendait. — (Yvonnick Denoël, Les guerres secrètes du Mossad, Nouveau Monde éditions, 2012)
    • L'exposé qui va suivre de l'état présent de l'industrie et du commerce de Constantine mettra au jour les résultats déjà obtenus. Quelques branches de commerce sont encore en souffrance, et c'est la une conséquence naturelle de la guerre. — (Algeria: Tableau de la situation des établissements français dans l'Algérie en 1840, Ministère de la Guerre, Paris : Imprimerie royale, 1841, page 365)
  2. (Spécialement) (Vieilli) Publier.
    • En effet, qu’est-ce que mettre un ouvrage au jour ? N’est-ce pas en quelque sorte dire au public : Jugez-moi ? Pourquoi donc trouver mauvais qu’on nous juge ? — (Nicolas Boileau, Préface de l’édition de 1701 des Satires)
    • Si on lit dans cet article : « tout citoyen qui mettra au jour un ouvrage, etc., » on ne saurait voir dans ces expressions mettra au jour une condition imposée par la loi de publier en France plutôt qu'ailleurs ni même de publier. — (MM. Dalloz frères & fils, Jurisprudence générale, Paris, année 1854, page 161)
  3. (Vieilli) Enfanter, donner la vie. — Note : On dit aujourd’hui plus couramment dans ce sens donner le jour.
    • A trois heures, madame de B... mettait au jour un enfant frêle et chétif, chez qui la respiration ne s'établit que difficilement, et qui ne vécut qu'une dizaine de jours. — (Andrieux (de Brioude), Pertes d'eau à sept mois et demi de grossesse : Accouchement avant terme, dans les Annales d’obstétrique, des maladies des femmes et des enfants, 1843, vol. 3, page 290)
    • Madame Grimoard mit au jour un enfant mort. — (Raymond Radiguet, Le Bal du comte d’Orgel, 1924)

NotesModifier

  Ne pas confondre cette expression avec mettre à jour : « faire correspondre à l’état actuel du savoir, du progrès, des derniers développements, etc. ».

SynonymesModifier

Faire apparaître (1) :

Quasi-synonymesModifier

Faire apparaître (1) :

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier


ParonymesModifier

Voir aussiModifier