meurtrissure

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé du verbe meurtrir.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
meurtrissure meurtrissures
\mœʁ.tʁi.syʁ\

meurtrissure \mœʁ.tʁi.syʁ\ féminin

  1. Contusion avec tache livide.
    • Le logis de l’impasse Saint-Mittre resta hermétiquement clos et garda ses secrets. On devina seulement que Macquart devait battre Adélaïde, bien que jamais le bruit d’une querelle ne sortît de la maison. À plusieurs reprises, elle reparut, la face meurtrie, les cheveux arrachés. D’ailleurs, pas le moindre accablement de souffrance ni même de tristesse, pas le moindre souci de cacher ses meurtrissures. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. II ; réédition 1879, p. 53)
    • Les rides creusées au coin de la bouche et le long des ailes du nez, les lèvres sèches de fièvre, le pli des sourcils contractés, les meurtrissures des paupières, l’énervement des mains gantées de noir qui maniaient un rouleau de papier, sans doute quelque mémoire justificatif, tous les détails enfin de celle physionomie révélaient les tortures de l’idée fixe ; […] — (Paul Bourget, Le Disciple, page 84, 1899)
    • Les meurtrissures des coups qu’il a reçus.
  2. Tache sur les fruits, causée par leur chute ou par leur froissement.
    • Ces fruits sont pleins de meurtrissures.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier