CorseModifier

 

ÉtymologieModifier

Du latin mica (« mie, miette »). Le couple ùn...micca est équivalent au français ne...pas. Dès le bas-latin, la langue vulgaire chez les Comiques (Plaute, etc.) utilise des termes désignant de très petits objets pour renforcer la négation. Cette utilisation se retrouve peu ou prou dans toutes les langues romanes, avec différents adverbes, des variations de fréquence d'utilisation et des nuances dans le sens.

Adverbe Modifier

micca

  1. Complète la négation ùn du verbe.
    • Quellu chì cumprerà a casa di Dalida... ùn serà micca corsu.— (Blogue A piazzetta [1])

RéférencesModifier

  • [1] www.apiazzetta.com
  • Édouard Bourciez, Éléments de linguistique romane, Paris, 1956 (quatrième édition).