Étymologie

modifier
(1878) Mot forgé à partir du grec ancien μικρός, mikrós (« petit ») et βίος, bíos (« vie ») par Charles-Emmanuel Sédillot[1].

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
microbe microbes
\mi.kʁɔb\

microbe \mi.kʁɔb\ masculin

  1. (Biologie) Organisme vivant qui ne peut être vu qu’en utilisant un microscope.
    • Et l’air, mon Claudin, l’air reniflable, risquais-je avec rusticité? — Tu renifles ? Et les microbes ! Prends garde ! — (Émile Bergerat, Souvenirs d’un enfant de Paris, 1912, page 218)
    • On sait que le microbe de la peste est un cocco-bacille appartenant au genre Pasteurella, dont les différentes espèces produisent les septicémies hémorragiques des animaux. — (Jules Guiart, « La peste reviendra-t-elle ? » , dans la Revue d'Hygiène, volume 59, n° 4, avril 1937, page 241)
    • La pellicule [...] est composée de nanoparticules de céramique. Ce produit était déjà utilisé depuis une dizaine d’années dans la fabrication d’instruments chirurgicaux. Il a la caractéristique de détruire les microbes. — (Stéphanie Martin, Une pellicule plastique comme bouclier contre le coronavirus, Le Journal de Québec, 7 février 2021)
  2. (Sens figuré) Avorton, nain, personne de petite taille.
    • Ça m’aurait étonné que tu ne sois pas là, microbe ! dit M. Heaume en me cueillant le poignet. — (Hervé Bazin, Huile sur feu, 1954)
    • Holà, microbe! Tache[sic] de filer en vitesse sinon... — (Willy Vandersteen, Les Martiens sont là, Collection Bleue des éditions Standaard, Anvers, 1996, réédition 2009, non paginée.)
  3. (Par extension) Tout agent pathogène, vecteur de transmission invisible.
    • Il doit y avoir un microbe du rire. — (Maurice Genevoix, Boue, 1921)
    • La tristesse […] C’est un poison, un microbe qu’on a tort de cultiver. — (Louise de Vilmorin, Histoire d’aimer, 1954)
  4. (Sens figuré) Personne méprisable, malfaisante, qui répand le mal.
    • La délégation des gauches ! Ce seul nom évoque des palabres […] toute une faune de couloirs en marge de la vraie vie, une agitation de microbes au dedans d’un grand corps qu’ils n’ont pas conscience de détruire. — (François Mauriac, Journal 4, 1950)

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • microbe sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • microbe sur le Dico des Ados  

Références

modifier
  • Tout ou partie de cet article a été extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (microbe), mais l’article a pu être modifié depuis.
  • [1] C. Sédillot, « De l’influence des découvertes de M. Pasteur sur les progrès de la Chirurgie », Comptes rendus hebdomadaires des séances de l’Académie des sciences, t. 86, (1878), p. 634, consultable sur Gallica. Sédillot dit que le mot a été approuvé par Littré.

Étymologie

modifier
Du français microbe.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
microbe
\Prononciation ?\
microbes
\Prononciation ?\

microbe \Prononciation ?\

  1. Microbe.

Prononciation

modifier

Étymologie

modifier
Du français microbe.

Nom commun

modifier

microbe \Prononciation ?\

  1. Microbe.

Taux de reconnaissance

modifier
En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 98,3 % des Flamands,
  • 85,5 % des Néerlandais.

Prononciation

modifier

Références

modifier
  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]