microsillon

FrançaisModifier

 

ÉtymologieModifier

 Composé de micro et de sillon.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
microsillon microsillons
\mi.kʁo.si.jɔ̃\

microsillon \mi.kʁo.si.jɔ̃\ masculin

  1. Disque (support sur lequel on enregistre la voix)
    • À une époque où les artistes de jazz apparaissent de plus en plus souvent sur scène, il peut sembler surprenant qu'il ait fallu attendre 1956 pour voir réalisé un microsillon contenant l'enregistrement d'un récital de Garner. — (Boris Vian, « Errol Garner … sur scène », dans Derrière la zizique, Paris : C. Bourgois, 1976, Le Livre de Poche, 2012)
    • Puis très rapidement, dès 48, survient le microsillon. Columbia et Capitol déposent respectivement les brevets du 33 tours de dix pouces (25 cm) et le 45 tours de 7 pouces (17 cm). — (Laurent de Wilde, Monk, 1996, collection Folio, page 203)
    • La durée du microsillon de gomme-laque (3 minutes) a imposé à la musique moderne sa brièveté harassante. — (Pascal Quignard, La haine de la musique, Gallimard, 1996, collection Folio, page 260)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier