Voir aussi : Miel

Étymologie

modifier
(Xe siècle) Du moyen français miel, de l’ancien français miel, mel, du latin mel, de l’indo-européen commun.
Cognat de l’italien miele, de l’espagnol miel, du portugais mel, du grec ancien μέλι, méli.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
miel miels
\mjɛl\
 
Un flacon de miel.

miel \mjɛl\ masculin

  1. Mélange liquide, visqueux et sucré que les abeilles composent avec le suc qu’elles recueillent en butinant les fleurs et les feuilles des plantes.
    • Le miel est le produit sucré extrait des ruches, fabriqué à partir du nectar, du miellat et d’autres matières sucrées récoltées sur des végétaux par les abeilles. — (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l’agronome, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Étrangères, Paris, 2002, page 1310)
    • […] les Mytiléniens n’amassent pour trésors que le miel de leurs abeilles : ils en ont fait le symbole du bonheur. — (Pierre Louÿs, Lesbos aujourd’hui, 1901, dans Archipel, 1932)
    • Pour ce faire, il convient de ne pas perdre de vue le modèle empirique de l’abeille qui produit un excrétat nourricier, le miel, mais qui sécrète également du venin, substance toxique. — (Gilles Tétart, Le Sang des fleurs : une anthropologie de l’abeille et du miel, 2004, page 135)
    • Aux côtés des fiers palmiers se dévoilent quantités de parfums : bouquets d’agrumes, géraniums flamboyants, senteurs de pain d’épices et de miel de l’héliotrope, effluves d’ananas et de sauge, odeurs de fleurs d’oranger, de citronnier, de mandarinier, de verveine citronnée. — (journal Sud-Ouest, édition Charente-Maritime / Charente, 9 juillet 2022, page 17)
    • Le miel du mont Hymette était célèbre chez les anciens. — Le miel vierge est le plus pur.
  2. (Sens figuré) Ce qu’il y a de bien, de bon, d’agréable, de facile dans une chose.
    • Je percevais au tremblement de leur voix, au miel de leurs paroles, cette terrible servitude qui les liait à ce qu’on nomme l’amour, d’un mot trop doux parce qu’on ne veut pas lui donner son véritable visage de bestialité et d’animalité. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 32)
  3. (Par analogie) Rosée qui, se formant sur certaines feuilles, prend une consistance visqueuse semblable au miel.
    • Là, je commençais à goûter au plaisir de la liberté, et celui de manger le miel qui coulait le long de l'écorce des arbres. — (Savinien Cyrano de Bergerac, Les États et empires de la lune et du soleil, Honoré Champion, Paris, 2004, ISBN 2-7453-1079-8, page 274)
    • C'est aussi à cette acception que fait référence la « feuille emmiellée » du poème Comme un chevreuil de Pierre de Ronsard ( Les Amours , 1552).
  4. (Par analogie) Commencement d’une association, d’une entreprise, d’une fonction, de toute affaire dont on ne connaît encore que les avantages et non les difficultés.

Dérivés

modifier

Dérivés dans d’autres langues

modifier

Proverbes et phrases toutes faites

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

couleur :

Traductions

modifier

Adjectif

modifier

miel \mjɛl\ invariable

  1. Couleur jaune d’or un peu plus chaud, reflets sombres. #DAB30A ; implique une certaine transparence. Plus jaune que l’ambre.

Traductions

modifier

Interjection

modifier

miel \mjɛl\

  1. (Argot) Merde.
    • J’avais beau y porter mes ronds à son hôtel, les mettre dans une enveloppe avec une lettre, il croquait mon pognon et f’sait répondre : « Miel ! » — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)

Prononciation

modifier
  • La prononciation \mjɛl\ rime avec les mots qui finissent en \ɛl\.
  • \mjɛl\
  • France : écouter « miel [mjɛl] »
  • (Région à préciser) : écouter « miel [mjɛl] »
  • France (Lyon) : écouter « miel [mjɛl] »
  • France (Lyon) : écouter « miel [mjɛl] »
  • France (Lyon) : écouter « miel [mjɛl] »
  • France (Vosges) : écouter « miel [mjɛl] »
  • France (Vosges) : écouter « miel [mjɛl] »
  • France : écouter « miel [mjɛl] »
  • (Région à préciser) : écouter « miel [mjɛl] »
  • Abidjan (Côte d'Ivoire) : écouter « miel [Prononciation ?] »

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • Miel sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier

Étymologie

modifier
Du latin mel.

Nom commun

modifier

miel *\Prononciation ?\ masculin

  1. Miel.

Variantes

modifier

Dérivés dans d’autres langues

modifier

Anagrammes

modifier

Références

modifier


Étymologie

modifier
Du latin mel.

Nom commun

modifier

miel \mjel\ féminin (pluriel à préciser)

  1. Miel.

Prononciation

modifier


Étymologie

modifier
Racine inventée arbitrairement[1].

Nom commun

modifier

miel \miˈɛl\ ou \miˈel\ (Indénombrable)

  1. Nuit.
    • Re, va miel ké kiren viele in dur inc loon fedar — (1=vidéo, Luce Vergneaux, Idul Dur, 2017)
      Maintenant, j’attends la nuit car j’ai constaté que lorsqu’il fait nuit, il fait plus frais.

Dérivés

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Références

modifier
  • « miel », dans Kotapedia
  1. Selon l’argumentaire développé par l’initiateur du kotava, cette langue ne tire pas des autres langues son vocabulaire.

Étymologie

modifier
Du latin agnellus.

Nom commun

modifier
masculin Singulier Pluriel
cas non articulé articulé non articulé articulé
Nominatif
Accusatif
miel mielul miei mieii
Datif
Génitif
miel mielului miei mieilor
Vocatif mielule mieilor

miel \mjel\ masculin

  1. Agneau.

Prononciation

modifier