FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français musgode (« provision de vivres »), issu du germanique.

Verbe Modifier

mijoter \mi.ʒɔ.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Cuisine) Faire cuire doucement et lentement dans un récipient couvert.
    • Mijoter du bœuf à la mode. — La soupe mijote.
    • Pourquoi ce nom ? Parce qu'en hiver, l'on y sert des petits plats mijotés façon grand-mère et servis... en cocotte, tels le sauté de veau, le bœuf bourguignon, le coq au vin. — (Petit Futé Rouen 2010, p.50)
  2. (Familier) (Figuré) Préparer lentement, à petit bruit, en parlant d’une affaire.
    • Mijoter un complot. — Il se mijote quelque chose.
  3. (Figuré) (Plus rare) Macérer.
  4. (Figuré) Se trouver dans une situation d'attente ; patienter.
    • Il savait parfaitement que Craquot, statuaire de grand talent mais de pauvres relations, incapable de décrocher une commande, mijotait dans la gêne atroce. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 132)
    • Maintenant je vais t’enfermer et te laisser mijoter. — (Peter Cheyney, Les femmes s’en balancent, traduction de Michelle et Boris Vian, Gallimard, 1949, page 206)

SynonymesModifier

Faire cuire :

(Figuré) Préparer lentement, à petit bruit, en parlant d’une affaire.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier