Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin minutia (« poussière »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
minutie minuties
\mi.ny.si\

minutie \mi.ny.si\ féminin

  1. (Vieilli) Chose de peu d’importance.
    • L'essentiel pour les jésuites, c'était d'affaiblir, d'amoindrir, de rendre les âmes faibles et fausses, de faire des petits très-petits, et les simples idiots ; une âme nourrie de minuties, amusées de brimborions, devait être facile à conduire. — (Jules Michelet, Le prêtre, la femme, la famille, Paris : Chamerot, 1862 (8e éd.), p.65)
    • De ma tendre enfance je ne parlerai pas. […]. Eussé-je autrement décidé que je me garderais du ridicule qui s'attache à quiconque fait un sort aux minuties du premier âge. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  2. Application attentive aux menus détails.
  3. (Anthropométrie) Point caractéristique formé par la disposition des lignes papillaires.
    • Pendant la phase d'enrolement l'empreinte de l'utilisateur est enregistrée puis traitée pour en extraire les singularités ou minutie.— (Mostafa Hashem Sherif Paiements électroniques sécurisés p.91, 2007)

SynonymesModifier

HyponymesModifier

Point caractéristique formé par la disposition des lignes papillaires

Quasi-synonymesModifier

Antoine de RivarolDictionnaire classique de la langue française, 1827 indique : minutie désigne la petitesse d'une chose qu'on néglige ;
  • babiole, le peu d'intérêt d'une chose qui ne convient qu'à des enfants ;
  • bagatelle, la frivolité d'une chose dont on ne saurait faire cas ;
  • vétille, le peu d'importance d'une chose à laquelle il ne faut pas s'arrêter ;
  • misère, la pauvreté, la nullité d'une chose qu'on méprise.

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier