FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin modestia.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
modestie modesties
\mɔ.dɛs.ti\

modestie \mɔ.dɛs.ti\ féminin

  1. Retenue dans la manière de penser et de parler de soi.
    • Ce doute intime, que nous traduisons par le mot modestie, anime donc et les traits et la personne. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • On ne pouvait en douter, M. Butteridge était un homme singulièrement affranchi de toute fausse modestie, et même, à vrai dire, de toute modestie, quel qu’en fût le genre. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 34 de l’éd. de 1921)
  2. (Quelquefois) Pudeur, décence.
    • Cette femme s’habille avec modestie.
    • Ce langage blesse la modestie, choque la modestie.

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • modestie sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

ItalienModifier

Forme de nom commun Modifier

Singulier Pluriel
modestia
\mo.ˈdɛ.stja\
modestie
\mo.ˈdɛ.stje\

modestie \mo.ˈdɛ.stje\ féminin

  1. Pluriel de modestie.