mollahcratie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Mot dérivé de mollah avec le suffixe -cratie.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
mollahcratie mollahcraties
\mɔl.la.kʁa.si\

mollahcratie \mɔl.la.kʁa.si\ féminin

  1. (Politique) (Péjoratif) Pouvoir civil et politique exercé par les mollahs
    • Mais ici, un train peut en cacher un autre : les conflits internes à la mollahcratie iranienne qui se mettait en place au même moment historique eurent aussi bientôt pour objet les rapports du nouvel État avec l'intégrisme en général, sunnite en particulier. — (Alexandre Adler, Le monde est un enfant qui joue, éd. Grasset, 2009)
    • La remarque de Sanei indique plutôt sa relative marginalité au sein de la mollahcratie. La République islamique a abandonné à une savante pénombre le symbole d'un démocratisme libéral qu'elle tient naturellement en suspicion. — (Jean-François Colosimo, Le Paradoxe persan : Un carnet iranien, Librairie Arthème Fayard, 2009)
    • Le premier effet sera d'obliger le peuple iranien à souder les rangs autour d'un régime qu'il déteste. De stopper le pourrissement intérieur qui ronge la "mollahcratie". Mahmoud Ahmadinejad est plus fragile que jamais. Le Guide suprême, qui le tient en laisse, hésite à le congédier. Une bombe israélienne peut lui sauver la mise. — (Caroline Fourest, « Ne bombardez pas l'Iran », dans Quand la Gauche a du courage: Chroniques résolument laïques, progressistes et républicaines, éd. Grasset, 2012)
    • Les rabbins sont exactement aussi pervers et avides de pouvoir que leurs collègues des églises et mollahcraties ou autres exploiteurs de la fragilité mentale-affective humaine de par le monde. — (« Le refus du divorce religieux, enfin fortement sanctionné », le 11 février 2011, sur JFORUM.fr, le portail juif francophone (www.jforum.fr))

TraductionsModifier

PrononciationModifier