monopoleur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de monopole avec le suffixe -eur.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
monopoleur monopoleurs
\mɔ.nɔ.pɔ.lœʁ\

monopoleur \mɔ.nɔ.pɔ.lœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : monopoleuse)

  1. Celui qui exerce un monopole.
    • Tous les monopoleurs qui voulurent s’enrichir des ruines de l’État. — (Abbé Raynal, Histoire philosophique et politiques des établissements et du commerce des Européens dans les deux Indes I, 11)
    • L'œuvre de l’Industriel français qui pousse à l’association des petits contre l’implacable et mortelle concurrence des monopoleurs n'en est pas moins fort encourageable. — (Benoît Malon, La Revue socialiste, volume 1, page 560, 1885)
    • Intendants, parlements, échevins ordonnaient de confisquer les blés des charrois, d'arrêter des bateliers, de surveiller les boulangers, de perquisitionner les greniers, de rechercher les « monopoleurs ». — (Jean Delumeau, La Peur en Occident, 1978, Fayard, page 166.)

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin monopoleur
\mɔ.nɔ.pɔ.lœʁ\

monopoleurs
\mɔ.nɔ.pɔ.lœʁ\
Féminin monopoleuse
\mɔ.nɔ.pɔ.løz\
monopoleuses
\mɔ.nɔ.pɔ.løz\

monopoleur masculin

  1. Qui exerce un monopole.
    • c) Analogie entre les tendances à la "planification" inhérentes au capitalisme monopoleur et la planification soviétique. — (« L’U.R.S.S. et le Stalinisme »; thèse présentée au 2e congrès mondial de la IVe Internationale à Paris en 1948)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier