Étymologie

modifier
Dérivé de monter, avec le suffixe -eur.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
monteur monteurs
\mɔ̃.tœʁ\

monteur \mɔ̃.tœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : monteuse)

  1. (Art, Mécanique) Ouvrier qui monte des pierres fines, des pièces d’orfèvrerie, de machines, etc.
    • Fils d’un ouvrier pauvre, Martial était presque devenu, à force de travail et d’économie, un ouvrier riche. Son père était monteur en bronze. — (Jules Claretie, Le Train 17, 1877)
  2. (Audiovisuel) Celui qui est en charge d’assembler bout à bout plusieurs plans, issus du tournage, pour, lors du montage, former des séquences qui formeront à leur tour un film.
    • Mis au point dans les années 1980, le montage virtuel est non linéaire et permet de placer n’importe quel plan dans n’importe quel ordre sans que le monteur soit obligé de revoir chronologiquement toutes les séquences montées. — (André Roy, Dictionnaire général du cinéma: du cinématographe à Internet, Éditions Fides, 2007, page 303)

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • monteur sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références

modifier

Étymologie

modifier
(1865)[1] Du français monteur.

Nom commun

modifier
Nombre Singulier Pluriel
Nom monteur monteurs
Diminutif monteurtje monteurtjes

monteur \Prononciation ?\ masculin (pour une femme, on dit : monteuse)

  1. Monteur.

Taux de reconnaissance

modifier
En 2013, ce mot était reconnu par[2] :
  • 99,2 % des Flamands,
  • 99,7 % des Néerlandais.

Prononciation

modifier

Références

modifier
  1. Nicoline van der Sijs, Chronologisch woordenboek. De ouderdom en herkomst van onze woorden en betekenissen, Veen, Amsterdam, 2002, 2e édition
  2. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]