mordançage

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de mordancer, avec le suffixe -age.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
mordançage mordançages
\mɔʁ.dɑ̃.saʒ\

mordançage \mɔʁ.dɑ̃.saʒ\ masculin

  1. (Dentisterie, Photographie, Technologie, Textile) Action de dégrader légèrement une surface, à l’aide d’un mordant, afin de faciliter l’adhérence d’un autre produit, tel qu’une couleur, une colle.
    • Le mordançage doit se faire à froid, c’est-à-dire à la température de 18° à 20°C, quand on a des foulards à fond blanc ou à fond de couleur claire à fabriquer. Dans ce cas, on fait simplement immerger les foulards dans le mordant pendant quelques heures : […]. — (D. Kaeppelin, Guide pratique de la fabrication des tissus imprimés, Paris, Eugène Lacroix, 1859, p. 9)
    • Le Chromorenforçateur comprend deux bains A et B, dont l’un, A, sert au mordançage de l’image, et l’autre, B, constitué d’un mélange de colorants, est utilisé pour le renforcement après que l’image a subi l’action du premier bain — (Agenda Lumière 1930, Paris, Société Lumière & librairie Gauthier-Villars, page 396)
    • En dentisterie, les adhésifs doivent se lier chimiquement, d’une part aux tissus dentaires et d’autre part aux résines … – la déminéralisation de la surface dentaire par attaque acide (mordançage). — (Evelyne Darque-Ceretti et Bernard Monasse, Assemblage des matériaux par collage, Techniques de l’ingénieur)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier