FrançaisEdit

ÉtymologieEdit

Participe passé de mordre.

Adjectif Edit

Singulier Pluriel
Masculin mordu
\mɔʁ.dy\

mordus
\mɔʁ.dy\
Féminin mordue
\mɔʁ.dy\
mordues
\mɔʁ.dy\

mordu

  1. Qui a été entamé par les dents.
    • Une pêche mordue à belles dents.
  2. (Figuré)
    • Mordu du chien de la métromanie, Le mal me prit, je fus auteur aussi. — (Voltaire, Le pauvre diable)
  3. Qui a subi quelque atteinte comparée à une morsure.
    • Mordu par la critique.
  4. (Familier) Passionné, fan.
    • Il est mordu de football.
  5. (Botanique) Se dit des parties qui sont comme tronquées irrégulièrement.
  6. (Marine) Se dit du garant d’une poulie, quand il se trouve pris entre le réa et la caisse de la poulie.
  7. En parlant d’une couture, une couture dont les bords empiètent trop l’un sur l’autre.

TraductionsEdit

Nom commun Edit

Singulier Pluriel
mordu mordus
\mɔʁ.dy\

mordu \mɔʁ.dy\ masculin (pour une femme on dit : mordue)

  1. (Familier) Passionné, fan, aficionado.
    • C’est un mordu de la pétanque.

Apparentés étymologiquesEdit

TraductionsEdit

Forme de verbe Edit

Voir la conjugaison du verbe mordre
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
mordu

mordu \mɔʁ.dy\

  1. Participe passé masculin singulier de mordre.
    • Il borgnottait à l’intérieur de son crâne des pensées informes, fatigué à crever, quand ça l’avait mordu : « La Lola comment a-t-elle trouvé la villa sur la Marne ? » — (A. L. Dominique, Gaffe au gorille, Gallimard, 1954, page 178)

RéférencesEdit

EspérantoEdit

Forme de verbe Edit

mordu \moɾdu\

  1. Impératif de mordi.