Voir aussi : Moreau

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(adjectif) De l’ancien français morel (« brun-foncé »).
(nom) Du latin maurellus (maure).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin moreau
\mɔ.ʁo\
moreaux
\mɔ.ʁo\
Féminin morelle
\mɔ.ʁɛl\
morelles
\mɔ.ʁɛl\

moreau \mɔ.ʁo\

  1. Qui a le poil d’un noir foncé, vif et luisant, en parlant d’un cheval.
    • Aux abords de la forêt, le domaine agreste,
      ho ! voici que vient le seigneur, il revient encore
      sur son fougueux cheval moreau,
      les fers sonnent joyeusement,
      droit vers la cabane.
      — (Karel Jaromír Erben, Le rouet d’or)
    • Un cheval moreau galopait à sa suite, à toute allure, et sur le cheval se tenait un cavalier en armure noire, portant un heaume orné des ailes d’un rapace. — (Andrzej Sapkowski, Le Temps du mépris)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
moreau moreaux
\mɔ.ʁo\

moreau \mɔ.ʁo\ masculin

  1. Panier en corde rempli de foin, qui servait à nourrir les ânes bâtés pendant qu’ils marchaient.
  2. Cheval au poil moreau.
    • En tête chevauchaient deux clairons sur deux chevaux pommelés bien nourris, suivis d’un détachement de hussards sur des moreaux. — (Ivo Andrić, Le Pont sur la Drina, 1945 ; traduit du serbo-croate par Pascale Delpech, 1994, page 147)

TraductionsModifier

HomophonesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier