FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De morfiler, « manger », lui-même issu, soit de morfier, « manger gloutonnement » (→ voir morfaler, morfal et morfaloux), soit, par substitution de suffixe, de murfel(e)n, diminutif germanique et néerlandais de murfen, « ronger ».

Verbe Modifier

morfler \mɔʁ.fle\ intransitif et transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Populaire) Recevoir des coups, écoper d’une peine, encaisser un coup dur, en subir les conséquences, souffrir de quelque chose.
    • Comme il avait vilainement chahuté le veilleur de nuit, il a morflé dur. — (Frédéric Dard (San-Antonio), Les huîtres me font bâiller, Fleuve Noir, 1995, page 52).
    • — Ne me poussez pas à bout, ou vous allez morfler. Un jour, j’ai plombé un flic parce qu’il ne voulait pas me prêter sa voiture. — (Austin Powers 2 : L’Espion qui m’a tirée, 1999)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier