morhocʼh

BretonModifier

ÉtymologieModifier

(1499)[1] Composé de mor (« mer ») et de hocʼh (« porc, cochon »), littéralement « cochon de mer ».

Nom commun Modifier

Mutation Singulier Pluriel
Non muté morhocʼh morhocʼhed
Adoucissante vorhocʼh vorhocʼhed

morhocʼh \ˈmorɔx\ masculin

  1. (Mammalogie) marsouin.
    • Martolod a oa bet he zad ivez, Doue d'e bardono ! Drailhet-fin eo bet gant ur morhocʼh. — (Youenn Drezen, ,, in Al Liamm, niv. 47, Du–Kerzu 1954, page 24)
      Son père avait été marin aussi, pais à son âme ! Il a été haché menu par un marsouin.
    • Reoù zoken a oa bras-bras, e-giz morhocʼhed askellek. — (Roparz Hemon, Troioù-kaer ar Baron Pouf, in Al Liamm, niv. 88, Gwengolo-Here 1961, page 336)
      Certains, même, étaient très grands, comme des marsouins ailés.

DérivésModifier

RéférencesModifier

  1. Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499