Étymologie

modifier
(1302) De mortaise.

mortaiser \mɔʁ.te.ze\ ou \mɔʁ.tɛ.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Entailler le bois de façon à créer un logement qui reçoit une pièce de bois généralement amincie, appelée le tenon.
    • Les diverses pièces, taraudées et mortaisées sur la rive, étaient ensuite lancées isolément à la surface du petit lac, et là on les ajustait sans peine. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Générations après générations avaient usé leur vie à se mortaiser à leur alvéole exacte, à se calibrer aux mensurations du trou prévoyant qui s'approfondissait pour elles dans les sables. — (Julien Gracq, Le Rivage des Syrthes, 1951)

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier


Homophones

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier