FrançaisModifier

 

ÉtymologieModifier

Voir motion et censure.

Locution nominale Modifier

motion de censure \mɔ.sjɔ̃ də sɑ̃.syʁ\ féminin

  1. Moyen dont dispose le parlement pour montrer sa désapprobation de la politique du gouvernement et le contraindre à démissionner.
    • Les députés peuvent renverser le gouvernement par le vote d’une motion de censure déposée par un dixième des membres de l’assemblée.— (Guillaume Bernard, Exercices, droit constitutionnel et institutions politiques: théorie générale, histoire constitutionnelle, Ve République, régimes étrangers occidentaux)
    • La rivalité entre le président et son Premier ministre, mise au jour par leur divergence sur la famine, n’est d’ailleurs sans doute pas étrangère à l’adoption de la motion de censure qui a renversé le chef du gouvernement le 1er juin 2007.— (Xavier Crombé, Niger 2005, une catastrophe si naturelle)

TraductionsModifier

Voir aussiModifier