motus et bouche cousue

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de motus, bouche et cousu.

Locution interjective Modifier

motus et bouche cousue \mɔ.ty.s‿ɛ buʃ ku.zy\

  1. Motus, silence ! (interjection pour avertir quelqu’un de ne rien dire).
    • Et motus et bouche cousue sur le régime d’oppression de Salazar et ses guerres coloniales avec son cortège de larmes, de sueurs, de destructions, de sang et de morts, un Salazar, fidèle d’Hitler, assis à la droite du Père, qui ne ratait jamais l’eucharistie et la messe dominicale. — (Leão Da Silva, Jésus, le révolutionnaire !, 2007)
    • Motus et bouche cousue : le préfet de Haute-Loire ne souhaite plus communiquer sur la sécurité routière, fût-ce pour donner des chiffres. — (Raphaëlle Rérolle , « 80 km/h : en Haute-Loire, coup de frein sur une mesure qui divise », Le Monde. Mis en ligne le 29 janvier 2019)

VariantesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier