Voir aussi : Mouche, mouché

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1120) Sous la forme « musche » issue du latin mŭsca[1]. Ce dernier est un dérivé de la racine indoeuropéenne « mu » à laquelle s'est ajoutée le diminutif -co / -ca. Il s'agit sans doute d'une onomatopée liée au bourdonnement des insectes. Cette racine se retrouve dans le lituanien « musià », le grec « muia », le vieux slave « múcha » et aussi dans le vieil islandais « my ». Le mot « muet » pourrait avoir une origine commune[1].
Note :  : (XVIIe siècle) Jusqu'à cette époque, ce terme désigne de nombreux insectes volants ou non. Ainsi, Antoine Furetière compte parmi les « mouches » les abeilles, bourdons, frelons, lucioles, cantharides, cousins, éphémères et tiques. Certains de ces usages sont tombés en désuétude comme « mousches guespes » (1552) pour nommer les guêpes, alors que d'autres sont encore présents dans le langage populaire, tant en France qu'en Guadeloupe, Acadie ou Louisiane, comme « mouche à miel » pour les abeilles mellifères, « mouche jaune » pour les guêpes, « mouche cornue » pour certains scarabées ou encore « mouche à chien » pour certaines tiques[1].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
mouche mouches
\muʃ\
 
Une mouche domestique (2).
 
Une mouche de la famille des Conopidae (1) mimant la morphologie des guêpes.
 
Une mouche de la carotte (3).
 
Une abeille mellifère, parfois nommée mouche à miel (4).
 
Un appât pour la pêche à la mouche (6).
 
Détail d'une peinture de François Boucher intitulée Le Matin ou La Dame à sa toilette montrant une mouche sur un visage (9).
 
Howie Mandel avec une mouche sous les lèvres. (10)
 
Armoiries à 3 mouches (14)
 
La mouche du Laguiole (16).

mouche \muʃ\ féminin

  1. (Entomologie) Insecte adulte volant de l’ordre des Diptères, muni d’une trompe et de couleur généralement sombre métallisée mais pouvant être vive. Sa larve se nourrit de matière organique en décomposition telle que les excréments et les cadavres. Elle peut aussi être parasite de végétaux, de champignons ou d'animaux vivants comme des mammifères et de très nombreux insectes. Les mouches sont morphologiquement définies par la présence d'une seule paire d'ailes, l'autre paire étant réduite sous la forme d'haltères servant de balanciers durant le vol.
    • […] sous le hangar, les chevaux, harcelés par les mouches et piqués par les taons, s’ébrouaient. — (Octave Mirbeau, La Bonne, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Le fanon musculeux ballottait de droite et de gauche […], tandis que la queue vigilante voltigeait sans relâche alentour de leurs cuisses et de leurs flancs, chassant les taons assoiffés de sang et les mouches importunes. — (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • C’est un galopin… Hier je lui ai demandé la traduction de Puer, abige muscas.
      — Enfant, chassez les mouches !
      — Oui… Il m’a répondu : « Ça veut dire : « Pierre a pigé la muscade. »

      — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 155)
    • La phalloïde ne pardonne pas, la panthère non plus. Pour la fausse oronge, elle est toxique ; elle tue les mouches, dit-on. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. (En particulier) Nom commun des mouches vivant à proximité de l'Homme comme la mouche domestique, la mouche à damier ou la mouche des étables.
    • Je m’approche de la fenêtre, j’avise une mouche sous le rideau, je la coince dans un piège de mousseline et dirige vers elle un index meurtrier. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 207)
    • Au sein des chambres tièdes où dans un bruissement infernal tourbillonnaient des milliers de mouches (de la Musca domestica mélangée à de grosses bleues et même à quelques taons), j'épuisai la moitié d'une bombe. — (Hervé Bazin, Cri de la chouette, Grasset, 1972, réédition Le Livre de Poche, page 79)
    • Nous achetions aussi au « Caïffa » nos attrape-mouches. Les mouches étaient un véritable fléau dès que revenaient les beaux jours. Par dizaines, elles s'installaient dans la cuisine […]. — (Gérard Belloin, Nos rêves camarades, Éditions du Seuil, 1978)
    • Au plafond de ma chambre pendait un attrape-mouches. Elles étaient légion, les mouches ! Des milliers à vibrionner dans la tringle du store. — (Christian Cogné, Requiem pour un émeutier: La naissance d'un tiers monde de l'éducation, Actes Sud Littérature, 2013, chapitre 5)
  3. (En particulier) (Agriculture) Nom générique de plusieurs ravageurs.
    • Mouche du chou, mouche de la carotte, mouche de la tomate
    • On pourrait encore m’opposer ici la prodigieuse multiplication de certaines espèces d'insectes, comme celle des abeilles ; chaque femelle produit trente ou quarante mille mouches. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire des animaux, I)
  4. (Par extension) (Populaire) Nom donné à quelques insectes qui ne sont pas des diptères.
    • Mouche cantharide.
  5. (Rare) Nom générique des insectes aux ailes transparentes.
  6. (Pêche) Appât artificiel utilisé par les moucheurs, rappelant plus ou moins un insecte.
    • La Dragne est très bien aménagée avec des échaliers permettant d’enjamber facilement les barbelés. Le parcours est pêchable à l'ultraléger ou au toc, mais plus difficilement à la mouche. — (Guide de pêche : 58 , Fédération de la pêche et de la protection du milieu aquatique de la Nièvre, 2015, page 38)
    • Sur le fond, et autour de l’aquarium, des présentoirs exhibaient les attirails, des plus simples aux plus compliqués : gaules en bambou, cannes en fibre de verre, grandes cannes télescopiques pour moulinet à tambour tournant, boîtes de mouches et de cuillères, d’hameçons et de plombs, devons, moulinets de tous calibres, montures pour poissons morts, dégorgeoirs, bourriches, épuisettes, appâts réputés fantastiques ! fabuleux ! ou, plus prosaïquement, épatants ! — (Alain Demouzon, La Pêche au vif, 1977, chapitre 6)
  7. (Sports de cible) Centre d’une cible au tir.
  8. (Sports de combat) Catégorie de poids dans les sports de combat
    • Poids plume, poids mouche.
  9. Petit rond de taffetas ou de velours noir, ou d’un point de crayon spécial, imitant le grain de beauté, que les femmes se mettaient parfois sur le visage ou sur le décolleté.
    • Il vient nous sermonner avec des yeux farouches,
      Et jeter nos rubans, notre rouge, et nos mouches.

      — (Molière, Le Tartuffe ou l'Imposteur, acte I, scène 2, in Œuvres de Molière, tome VI, Firmin Didot, Paris, 1821, page 46)
    • Quelques petites taches de rousseur, semblables aux mouches du dix-huitième siècle, disent que Modeste est bien une fille de la terre, et non l’une de ces créations rêvées en Italie par l’École Angélique. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Que ne trouve-t-on pas dans les greniers ? […] ; des boîtes d’ivoire, contenant peut-être une mouche oubliée, qui n’aura pas eu le temps d’être assassine ; […] — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, réédition Le Livre de Poche, page 82)
  10. Petite touffe de barbe qu’on laisse pousser sous la lèvre inférieure.
    • Le troisième jour, j’ai pris son rasoir, travaillé ma barbe, coupé les favoris, gardé les moustaches et la mouche, et je suis sorti pour me rendre chez un ami qui ne fait pas de politique, et m’offre une hospitalité commode et sûre, dans un quartier paisible et clérical. — (Jules Vallès, L’Insurgé, G. Charpentier, 1908)
    • Un autre, rougeaud, trapu, avec un crâne chauve bleui par places, comme une poularde où il y a des truffes, l’air paysan, les oreilles percées, la mouche du vigneron sous la lèvre. — (Jules Vallès, L’Insurgé, G. Charpentier, 1908)
  11. (Par analogie) Petite touffe de poil.
    • Elle a maudit tout ce qui porte toison ténébreuse, mouche blanche au poitrail, et rien ne paraît plus de sa douleur sur son visage. — (Colette, Les deux chattes, dans La maison de Claudine, Hachette, 1922, réédition Le Livre de Poche, 1960, page 140)
  12. (Police) Mouchard, indicateur.
    • Tout à l’heure, vous m’accusiez de conspirer, à présent, vous me prenez pour une mouche ! — (Paul Féval, La Vampire, E. Dentu, 1891, pages 118-126)
    • Je ne te prêche pas la rébellion ouverte, comme le désirent sans doute les mouches de la préfecture et les magistrats du Palais. — (Laurent Tailhade, Discours pour la Paix, Lettre aux conscrits, L’Idée libre, 1928, pages 21-30)
    • [Message d’un anonyme sur Radio Londres] La police a été doublée, partout on voit des “mouches” qu’on n’avait pas l’habitude de voir ; partout on sent que le terrain n’est pas sûr et qu’il se dérobe sous vos pas. — (Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Le monde en feu : 8 décembre 1941 - 7 novembre 1942, La Documentation Française, Paris, 1975, page 10)
  13. (Billard) Emplacement de départ des boules marqués sur le tapis.
  14. (Héraldique) Meuble représentant l’animal du même nom sur les armoiries.
    • D’argent au chevron de gueules, accompagnée de trois mouches de sable, qui est de Haute-Isle → voir illustration « armoiries à 3 mouches »
  15. (Médecine) Images de filaments ou points brillants et colorés qui semblent être en suspension devant les yeux, appelées aussi mouches volantes et caractéristiques de myiodésopsie.
    • Il y a dans le ciel passionnément surveillé une pâle voie lactée et de grosses étoiles brillantes. Et là-dedans apparaissent brusquement des taches noires, on dirait les mouches qui flottent devant les yeux quand on a mal au foie. — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 356)
  16. (Coutellerie) Endos du ressort d'un couteau pliant, souvent ornée d'un insigne.
    • L’extrémité du ressort porte une partie plate appelée mouche. A l’origine cette pièce était plate et brute, avant que les couteliers ne prennent l’habitude d’y sculpter un motif, comme une abeille pour le laguiole. — (Comptoir du Couteau, Les Pièces d'un Couteau Pliant)
  17. Cataplasme.
    • On soignerait le cancer du sein avec une saignée, la leucémie avec des suppositoires de crème Budwig et le cancer des poumons avec une mouche de moutarde ! — (Richard Martineau, Le PCQ de Duhaime: par ici les coucous!, Le Journal de Québec, 18 janvier 2022)

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

HyponymesModifier

(voir aussi les dérivés)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe moucher
Indicatif Présent je mouche
il/elle/on mouche
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je mouche
qu’il/elle/on mouche
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
mouche

mouche \muʃ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de moucher.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de moucher.
    • Pierrot ramasse le mouchoir, essuie les yeux du clergyman et le mouche. Puis il se mouche aussi, en déployant le mouchoir. — (Robert Georgin, Au clair de la veuve, 1979, page 54)
    • Enfin tout le monde sanglote, se mouche et pleure en songeant à l’affreux trépas de ce malheureux Olivier, réapparaissant hier au soleil de la gloire pour retomber, cette nuit, à l’obscurité du trépas ! — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Les Amours d’un prince, 1912, chapitre XIII)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de moucher.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de moucher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de moucher.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
mouche mouches
\Prononciation ?\

mouche \Prononciation ?\ féminin (graphie ABCD)

  1. (Entomologie) Abeille.

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

RéférencesModifier

Moyen françaisModifier

Nom commun Modifier

mouche \Prononciation ?\ féminin

  1. (Zoologie) Mouche (insecte).

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

SuédoisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Commun Indéfini Défini
Singulier mouche mouchen
Pluriel moucher moucherna

mouche \Prononciation ?\ commun

  1. Mouche, petit rond imitant le grain de beauté.

VariantesModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c Alain ReyDictionnaire historique de la langue française, Dictionnaires Le Robert, Paris, 1992