Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin mŭsca.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
mouche mouches
\muʃ\
 
Une mouche. (1)
 
Howie Mandel avec une mouche sous les lèvres. (6)
 
Amoiries à 3 mouches (sens héraldique)

mouche \muʃ\ féminin

  1. (Entomologie) Insecte volant de l’ordre des Diptères, de couleur noire à grise et muni d’une trompe, pondant ses œufs dans les aliments et constituant un parasite de l’homme.
    • […] sous le hangar, les chevaux, harcelés par les mouches et piqués par les taons, s’ébrouaient. — (Octave Mirbeau, La Bonne, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Le fanon musculeux ballottait de droite et de gauche […], tandis que la queue vigilante voltigeait sans relâche alentour de leurs cuisses et de leurs flancs, chassant les taons assoiffés de sang et les mouches importunes. — (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • C’est un galopin… Hier je lui ai demandé la traduction de Puer, abige muscas.
      — Enfant, chassez les mouches !
      — Oui… Il m’a répondu : « Ça veut dire : « Pierre a pigé la muscade. »

      — (Germaine  Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, p. 155)
    • La phalloïde ne pardonne pas, la panthère non plus. Pour la fausse oronge, elle est toxique ; elle tue les mouches, dit-on. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    1. (En particulier) Nom commun de la mouche domestique (Musca domestica).
      • Je m’approche de la fenêtre, j’avise une mouche sous le rideau, je la coince dans un piège de mousseline et dirige vers elle un index meurtrier. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 207.)
      • Nous achetions aussi au « Caïffa » nos attrape-mouches. Les mouches étaient un véritable fléau dès que revenaient les beaux jours. Par dizaines, elles s'installaient dans la cuisine […]. — (Gérard Belloin, Nos rêves camarades, Éditions du Seuil, 1978)
      • Au plafond de ma chambre pendait un attrape-mouches. Elles étaient légion, les mouches ! Des milliers à vibrionner dans la tringle du store. — (Christian Cogné, Requiem pour un émeutier: La naissance d'un tiers monde de l'éducation, Actes Sud Littérature, 2013, chap. 5)
    2. (Par extension) (Familier) Nom donné à quelques insectes qui ne sont pas des diptères.
    3. (Rare) Nom générique des insectes aux ailes transparentes.
    • On pourrait encore m’opposer ici la prodigieuse multiplication de certaines espèces d'insectes, comme celle des abeilles ; chaque femelle produit trente ou quarante mille mouches. (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire des animaux, I)
    • Mouche cantharide.
  2. (Pêche) Appât artificiel utilisé par les moucheurs, rappelant plus ou moins un insecte.
    • La Dragne est très bien aménagée avec des échaliers permettant d’enjamber facilement les barbelés. Le parcours est pêchable à l'ultraléger ou au toc, mais plus difficilement à la mouche. — (Guide de pêche : 58 , Fédération de la pêche et de la protection du milieu aquatique de la Nièvre, 2015, p. 38)
  3. (Sport) Centre d’une cible au tir.
  4. (Sport) Catégorie de poids dans les sports de combat
    • Poids plume, poids mouche.
  5. Petit rond de taffetas ou de velours noir, ou d’un point de crayon spécial, imitant le grain de beauté, que les femmes se mettaient parfois sur le visage ou sur le décolleté.
    • Quelques petites taches de rousseur, semblables aux mouches du dix-huitième siècle, disent que Modeste est bien une fille de la terre, et non l’une de ces créations rêvées en Italie par l’École Angélique. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Que ne trouve-t-on pas dans les greniers ? […] ; des boîtes d’ivoire, contenant peut-être une mouche oubliée, qui n’aura pas eu le temps d’être assassine ; […] — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, p. 82)
  6. Petite touffe de barbe qu’on laisse pousser sous la lèvre inférieure.
  7. (Par analogie) Petite touffe de poil.
    • Elle a maudit tout ce qui porte toison ténébreuse, mouche blanche au poitrail, et rien ne paraît plus de sa douleur sur son visage. — (Colette, Les deux chattes, dans La maison de Claudine, Hachette, 1922, collection Livre de Poche, 1960, p. 140)
  8. (Police) Mouchard, indicateur.
    • Tout à l’heure, vous m’accusiez de conspirer, à présent, vous me prenez pour une mouche ! — (Paul Féval, La Vampire, E. Dentu, 1891, p. 118-126)
    • Je ne te prêche pas la rébellion ouverte, comme le désirent sans doute les mouches de la préfecture et les magistrats du Palais. — (Laurent Tailhade, Discours pour la Paix, Lettre aux conscrits, L’Idée libre, 1928, p. 21-30)
    • [Message d’un anonyme sur Radio Londres] La police a été doublée, partout on voit des “mouches” qu’on n’avait pas l’habitude de voir ; partout on sent que le terrain n’est pas sûr et qu’il se dérobe sous vos pas. — (Jean-Louis Crémieux-Brilhac, Le monde en feu : 8 décembre 1941 - 7 novembre 1942, La Documentation Française, Paris, 1975, page 10)
  9. (Billard) Emplacement de départ des boules marqués sur le tapis.
  10. (Héraldique) Meuble représentant l’animal du même nom sur les armoiries.
    • D’argent au chevron de gueules, accompagnée de trois mouches de sable, qui est de Haute-Isle → voir illustration « armoiries à 3 mouches »

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

HyponymesModifier

(voir aussi les dérivés)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe moucher
Indicatif Présent je mouche
il/elle/on mouche
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je mouche
qu’il/elle/on mouche
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
mouche

mouche \muʃ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de moucher.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de moucher.
    • Enfin tout le monde sanglote, se mouche et pleure en songeant à l’affreux trépas de ce malheureux Olivier, réapparaissant hier au soleil de la gloire pour retomber, cette nuit, à l’obscurité du trépas ! — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Les Amours d’un prince, 1912, chapitre XIII)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de moucher.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de moucher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de moucher.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
mouche mouches
\Prononciation ?\

mouche \Prononciation ?\ féminin (graphie ABCD)

  1. (Entomologie) Abeille.

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

RéférencesModifier

Moyen françaisModifier

Nom commun Modifier

mouche \Prononciation ?\ féminin

  1. (Zoologie) mouche.

Variantes orthographiquesModifier

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

SuédoisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Commun Indéfini Defini
Singulier mouche mouchen
Pluriel moucher moucherna

mouche \Prononciation ?\ commun

  1. Mouche, petit rond imitant le grain de beauté.

VariantesModifier