Étymologie

modifier
Mot dérivé de mouiller, avec le suffixe -ère.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
mouillère mouillères
\mu.jɛʁ\

mouillère \mu.jɛʁ\ féminin

  1. (Géographie) Sorte de tourbière.
    • Certaines régions, en général granitiques, des Pyrénées, comme le Carlit, Capeir, Neubielhe, possèdent des dépressions tourbeuses, colmatées plus ou moins complétement, anciens lacs comblés, appelés mouillères. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, page 169)
  2. (Agriculture, Hydraulique) Partie d’un champ ou d’une zone enherbée affectée sur une faible surface par une sortie d’eau localisée, temporaire ou permanente.
    • Les mouillères sont formées soit par la remontée de sources souterraines, soit par accumulation d’eau de ruissellement dans des zones plus creuses du terrain.
    • Une zone de mouillère en période de végétation peut, en quelques jours d’inondation, faire périr les plantations. — (Sylvie Vanpeene-Bruhier, Réaménagement forestier des carrières de granulats, 2002)
    • Même si le sol semble plat en surface, la roche-mère présente souvent des cuvettes. Si la roche-mère est imperméable ou peu fissurée, elle peut alors retenir l'eau et créer des mouillères en période humide lorsque ces poches accumulent de l'eau. — (Dominique Soltner, Les bases de la production végétale, tome I, Le sol et son amélioration. Collection Sciences et Techniques agricoles, 2005)

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Paronymes

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier