Français modifier

Étymologie modifier

(Siècle à préciser) Du latin mucilago.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
mucilage mucilages
\my.si.laʒ\

mucilage \my.si.laʒ\ masculin

  1. Substance visqueuse qui se trouve dans beaucoup de végétaux, en plus grande quantité dans les racines et dans les semences que dans les autres parties.
    • […] ces pelotes se revêtent avec le temps d'une croûte brune assez solide, qui n'est cependant qu'un mucilage épaissi, mais qui par le frottement et la coction devient dur et luisant ; elles ne se trouvent jamais que dans la panse, et s'il entre du poil dans les autres estomacs, il n'y séjourne pas, non plus que dans les boyaux ; il passe apparemment avec le marc des aliments. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 590.)
    • On trouve également de l’huile grasse dans les noyaux et dans les pépins ; elle est presque partout combinée avec le mucilage qu'elle entraîne en partie au moment de l’extraction. — (J. Fritsch, Fabrication et raffinage des huiles végétales, manuel à l'usage des fabricants, raffineurs, courtiers et négociants en huiles, Paris : chez H. Desforges, 1905, page 2)
    • Néanmoins, l’effet protecteur et anti-inflammatoire des mucilages sur les muqueuses du système digestif est assez largement reconnu. — (France Mutuelle Magazine, n° 176, avril-mai-juin 2023, page 31)
  2. Mucus, substance visqueuse sécrétée par les escargots et autres gastéropodes.

Dérivés modifier

Hyponymes modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Voir aussi modifier

  • mucilage sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références modifier